ads bas

RHDP unifié: la Côte d’Ivoire orientée vers le Parti-Etat

ads bas

OBIANG N – AfriqueMatin.Net

En s’adressant ainsi à son homologue ivoirien: « Vous n’êtes pas seulement président du RHDP, vous êtes Président de la République », le président Guinéen Alpha Condé venait de mettre les pieds dans le plat, dans la réalité ivoirienne de ces derniers mois.

Depuis l’avènement du RHDP unifié, nous assistons à un recul fondamental des principes démocratiques basés sur la distribution équitable des richesses et la pluralité politique exprimée dans la gestion des institutions de la république.

A travers le slogan politique « TU N’ES PAS RHDP, TU RENDS LE TABOURET », le régime ivoirien met en place une nouvelle structure politique basée sur le Parti-Etat, où toutes les institutions et l’Etat sont fusionnés dans un parti, le RHDP. Dès lors, il n’y a plus de distinction entre les institutions et le parti qui forme une même entité.

Dans le Parti-Etat, tous les Ministres, les Directeurs généraux et centraux, les chefs de l’armée, les présidents d’institutions, tout l’appareil dirigeant de l’Etat est issu du même parti. N’est-ce pas ce qui se bâti en ce moment en Côte d’Ivoire sous les yeux des organisations internationales des droits de l’homme et de la communauté internationale? N’est-ce pas ce qui se fait en moment dans ce pays sous les regards indifférents des chancelleries?

A une échelle plus réduite, une telle structure politique donne la priorité aux militants du parti-Etat aux examens et concours nationaux. Kangbé Yayoro Charles, député RHDP ne disait-il pas récemment à Issia que les 10 300 enseignants à recruter le seront uniquement parmi les militants RHDP? Est-ce de cette façon qu’un pays se construit?

Le président Alpha Condé, en interpellant le président Alassane Ouattara sur la question, sait de quoi il parle en tant qu’historien car la Guinée, son pays, est l’un des premier pays au monde à avoir fait l’expérience du Parti-Etat. C’est la logique de la domination par la force. Il voulait donc anticiper pour amener son homologue à vite prendre conscience de l’émergence de la pensée unique qui se construit chez lui.

Le parti-Etat est l’expression type de la conception de l’Etat comme « monopole de la violence » sur les choses et sur les vies du territoire d’Etat. L’usage de cette violence peut être manifeste ou cachée et plus intelligente. Gouverner par la force ce n’est pas seulement et pas surtout diriger des grenades et des balles sur des vies humaines ou sur leurs biens.

Gouverner par la force c’est partout et toujours refuser le partage, la concertation, la critique, éléments essentiels du gouvernement démocratique. Et les conséquences qui en découlent son énormes. Cette politique exclusionniste n’est pas une politique de paix, d’unité et démocratique. Elle constitue un danger.

Les commentaires sont fermés.