ads bas

Comment la CEI a été falsifiée à Port-Bouët/ Gervais Coulibaly se confesse : « La décision vient d’En haut ».

ads bas

Par SPEEK PAN, AFRIQUEMATIN.net

Le mardi O9 octobre 2018, le président du rassemblement du Peuple de Côte d’Ivoire (RPCI), le professeur Bamba Moriféré, nous  a accordé une interview à son domicile, interview dans laquelle son collaborateur, Mr Acka, avait relevé un dysfonctionnement du bureau local de la CEI de port bouet.

Au vu des incidents qui ont invalidés les résultats des élections municipales de cette commune, nous pensons que les lecteurs d’Afriquematin.net entreverront, au travers de ce pan d’interview, les dysfonctionnements de la commission Électorale Indépendante et des éléments de justification du rejet de celle-ci par nombre de partis politiques

« Je ne suis pas témoin oculaire mais à port bouet, notre représentant m’a informé de ce qui se trame à la Commission Electorale Indépendante (CEI) locale. Ils ont été convoqués(le lundi 08 octobre 2018) par Gervais Coulibaly  qui est le superviseur de la CEI à port Bouet .Depuis la présidentielle dernière, la présidente de la CEI locale était  issue du PDCI.

Et avec  l’avènement du parti unifié RHDP, elle a basculé dans celui-ci. Son parti d’Origine l’a aussitôt remplacé. Pour  plus de démocratie, une élection a été faite pour   légitimer celui  qui devait diriger cette commission locale. Et c’est encore une fois de plus le nouveau représentant du PDCI qui a été élu. Mais bien auparavant, celle qui dirigeait ce bureau locale de la CEI de Port-Bouët  sous la bannière du PDCI est revenue, par un coup de baguette magique, sous la bannière cette fois-ci du RDR.

Et non contente de rester simple commissaire parce qu’il y en a qui sont membre du bureau principal et d’autres qui sont de simple commissaire qui accompagnent les autres dans le fonctionnement de l’instance, elle est allée frapper à toutes les portes,  en poussant même le culot   jusqu’à voir le préfet d’Abidjan qui lui a permis de prendre, en toute illégalité, le siège de son représentant dans le bureau de la CEI à PORT bouet. Le préfet  a , en outre ,  retirer du bureau de cette commission les représentants des partis dont les présidents étaient hostiles au RHDP unifié ;

Ce sont le PIT dont le représentant de Me haizi a été remplacé par celui de Séka Séka, celui de Mr Anaki du MFA a été remplacé par celui qui a renversé Moutayé et ainsi de suite jusqu’ à obtenir une commission locale dont les représentants sont aux ordres du RHDP unifié pour que la forfaiture  passe  inaperçue. On voit ainsi que la présidente est issue du pdci mais elle se trouve noyé, après la nouvelle mouture voulue par le préfet d’Abidjan, par les commissaires qui ne l’ont pas élue et qui sont vraisemblablement des portes voix  du RHDP unifié.

Et donc je reviens à mes propos préliminaires pour dire qu’à la réunion convoquée par Gervais Coulibaly qui  est commissaire national de la CEI, les commissaires qui voyaient d’un mauvais œil celle qui dirigeait ce bureau locale de la CEI et qui porte à présent le flambeau du RDR, être parachutée au poste de secrétaire général de ce bureau. Gervais Coulibaly a tout simplement clamé aux yeux de tous, sous un ton qui impose l’obéissance : «  La décision vient d’en haut ».

Les commentaires sont fermés.