Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Grand-Bassam / 13 mars 2016-13 avril 2016 : Le Chef du Diocèse de l’Eglise du Christianisme Céleste de Côte d’Ivoire sanctifie la plage

deux

Léon SAKI – Afrique Matin.Net 

La ville balnéaire  de Grand-Bassam, ancienne capitale de la Côte d’ivoire a été victime d’un attentat d’une extrême violence qui a particulièrement choqué l’opinion nationale et internationale. Plus de 37 personnes dont le sang a été versé sur cette plage très fréquentée par la population de toutes races confondues.

13 mars 2016- 13 avril 2016, un mois après, l’Eglise du christianisme Céleste avec à sa tête le chef du diocèse de Côte d’ivoire, le révérend Kanon Luc, a décidé de laver l’opprobre jeté sur ce site par une action de sanctification.

Que le nom du Seigneur qui a voulu que nous soyons en ce lieu soit glorifié. Nous  lui confions tout le littoral de la Côte d’Ivoire. Nous  lui confions tout le territoire pays de la Côte d’Ivoire afin qu’Il éloigne  toutes les calamités, tout ce qui est  impureté, tout ce qui est fléau et maladies de la Côte d’Ivoire. Que l’Eternel Dieu amène la paix sur la Côte d’Ivoire ! Nous invoquons le Saint-Esprit sur les autorités de ce pays afin que la paix, la quiétude, la protection leur soit donnée».

Ces exhortations levées vers le ciel sont faites par le Supérieur Évangéliste KANON Luc, chef de l’Eglise du Christianisme Céleste, diocèse de Côte d’Ivoire pour une purification de la plage de Grand-Bassam et pour une protection divine du littoral ivoirien.

 

Soutenu par neuf intercesseurs  dont deux femmes, le Révérend Kanon Luc a durant une heure d’horloge invoqué Dieu et tous les anges du ciel. A la fin du rituel réalisé sous le regard inquisiteur des nageurs et de certains européens présents, le Chef du Diocèse de Côte d’ivoire a donné la portée de son action qui se résume en ses paroles:

«L’Eglise du Christianisme Céleste est une sentinelle du pays dans lequel où elle se trouve. Quand ce genre de situation arrive, il faut envoyer  une prière de ce peuple à l’Eternel Dieu. Il est le plus grand, le plus puissant et le plus haut. Il y a des évènements qui sont malheureux, c’est vrai,  mais c’est  à travers ces évènements que l’homme se rappelle que Dieu existe.

D’aucun s’étonneront que c’est  un jour de sabbat que l’Eternel  laisse les destructeurs rentrer au pays alors que les gens sont  à genoux dans les temples et autres  lieux de cultes. Ce n’est  pas parce que parce que ce sont ont péris sont des abominables ! Mais quand  nous lisons le livre de Zacharie 3,  nous voyons que là où sont les enfants de Dieu, il y a Satan aussi qui rôde!

 

Donc  par inattention il peut y avoir ce genre événements. Ce n’est pas parce que Dieu n’a pas sa main sur la Côte d’Ivoire. Dieu a toujours sa main sur la Côte d’Ivoire. Nous sommes venus effectivement implorer la clémence de Dieu pour que l’âme de ceux qui sont tombés  soit reçue comme martyre en son sein et qu’à travers ce sang versé nous ne soyons pas accusés mais que ce sang sanctifie le peuple  ivoirien» ; explique le chef de l’Eglise Céleste en Côte d’Ivoire.

 

Facebook