ads bas

Culture: un célèbre artiste dénonce l’enrichissement du Ministre Maurice Bandaman à partir du Burida.

ads bas

Selon une source bien introduite, le célèbre artiste Pat Sako du groupe Espoir 2000, aurait adressé un  courrier à ses pairs pour dénoncer la main-mise du Ministre Bandaman Maurice sur l’institution des artistes. Lisez!

Propos de l’artiste

« Au BURIDA, le ministre nous impose ses membre du conseil d’administration en nombre suffisant pour obtenir au final un PCA favorable à sa cause.

Parlant de cause, le ministre BANDAMA Maurice (Écrivain) et bien d’autres avant lui, touchent en moyenne 15.OOO.OOOFCFA par répartition. Soit près de 60 millions par an et 240. 000.000 FCA durant le mandat de 4 ans de son PCA qu’il aura choisi; De manière officielle. Allez vous imaginer ce qui se passe de manière officieuse surtout que les répartitions de droits généraux se font sans aucun critère.

PENDANT CE TEMPS LE CREATEUR DE CET ARGENT SE MEURT…
ET TOUT CAS GRACE A CERTAINS ARTICLES DU STATUT ET REGLEMENTS QUI STIPULENT QUE LES IRREPARTIS ET PATRIMOINES CULTURELLES REVIENNENT AU MINISTRE.. EN TEMPS QUE QUI?

Cet argent doit servir la corporation artistique (assurances, hopital, stages, séminaires de formation etc…) et non un groupe d’individus. » a martelé le leader du groupe ‘Espoir 200’ dans une lettre ouverte qu’il a adressé à l’ensemble des artistes de Côte d’Ivoire.

Rezopanacom

Les commentaires sont fermés.