ads bas

Côte d’Ivoire/ Enlevée depuis lundi par des ravisseurs, Ehouman Christine retrouvée à Djebonoua

ads bas

 

Communiqué de la famille d’Ehouman Amenan Christine

Nous tenons à porter à votre connaissance que notre très chère sœur Ehouman Amenan Christine dite CRIKETTE, victime d’enlèvement le lundi 24 janvier aux environs de 11H, a été retrouvée saine et sauve dans la nuit du Jeudi Janvier à Djébonoua, non loin de Bouaké.

Nous rendons tout d’abord grâce à DIEU !

Nous tenons à remercier nos forces de l’ordre pour l’enquête diligentée, en particulier à la police Criminelle et la Brigade de Gendarmerie de Djébonoua.

Merci très sincèrement à tous les internautes, les différents médias et tous ceux, qui de près ou de loin nous ont soutenu.

CRIKETTE est une jeune mère célibataire, indépendante et auto-entrepreneure diplômée d’une école de commerce de la place! Vivant sous son propre toit, elle n’avait donc pas besoin de justifier ses sorties. Toutefois, le malheur ne  choisissant pas ses victimes, nous avons subi l’enlèvement de Christine.

SON TÉMOIGNAGE

Le lundi 24 janvier 2022, aux environs de 11H, de retour de ses courses, Christine emprunte un taxi compteur climatisé pour rejoindre son domicile. Une fois dans le véhicule, elle se fait agresser par un individu qui se trouvait caché dans le coffre. A l’aide d’un produit psychotrope, ils (le chauffeur et son complice) l’endorment.

Quand elle reprend connaissance elle est retenue captive avec d’autres femmes et des enfants dans une forêt. Les victimes sont démunies de toute pilosité par leurs bourreaux et soumises à certains contrôles. Christine et une autre, ne répondant pas, certainement, à leurs critères, il fallait les achever. Mise à l’écart, sous ses supplications, le bourreau chargé de son exécution est pris de compassion et la libère en simulant son enterrement. Sans repère, elle marche de la nuit du mercredi 26 janvier 2022 au jeudi 27 janvier soir pour se retrouver comme une folle à Djebonoua !

Recueillie, par une dame, elle est conduite à la Brigade de Gendarmerie de ladite ville à sa demande. L’officier de garde informe donc la famille.

Nous profitons encore une fois de cette lucarne pour remercier très sincèrement chacune des personnes ayant agi de quelques façons que ce soit afin de nous sortir de cette détresse.

Au regard de cette expérience, nous invitons par ailleurs tout un chacun à s’assurer de:

-Partager la plaque d’immatriculation du véhicule emprunté à un proche.

-Vérifier le coffre avant de s’y installer

-Tenir informée sa famille ou une proche de ses mouvements.

Que Dieu nous garde tous en sécurité dans sa paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.