ads bas

Katiola/ Le projet SWEDD présenté aux populations

ads bas

Par Fatime Souamée-Correspondante Régionale/ afriquematin.net

 Mis en ligne : 31/01/2022Le projet d’autonomisation des femmes et le dividende démographique dans le Sahel (SWEDD), a été présenté à la population le 25 janvier dernier. C’était à l’occasion du lancement des activités du programme de l’Association ivoirienne pour le bien -être familial (AIBEF).

L’opportunité est revenue au Coordonnateur dudit projet, Ban Kouassi Yeboua d’indiquer que le projet a un volet « Education », et qu’il vise à maintenir la jeune fille dans le premier cycle de l’enseignement secondaire.

Ce projet vise à interpeler voire à sensibiliser les populations et particulièrement la jeune élève sur les risques de contracter une grossesse en milieu scolaire.

Selon lui, sept établissements dans le Hambol ont été ciblés pour la mise en œuvre de ce projet. Il s’agit du lycée Gaston Ouassenan Koné, du collège moderne de Katiola, le collège Thomas d’Acquin, le collège Adeska, le lycée de Dabakala, le lycée municipal Henri Konan Bédié de Niakara et le collège moderne de Bonieredougou.

« Ce sont les jeunes filles élèves de la classe de sixième, cinquième, quatrième et de la troisième qui en sont les bénéficiaires directes. Elles seront formées, afin d’améliorer leurs connaissances en santé sexuelle et de la reproduction pour éviter les grossesses précoces », a-t-il rappelé. Il s’agira également pour lui de renforcer l’encadrement et leurs conditions de vie de ces jeunes filles.

 Saisissant cette aubaine, Mlle Sorona Assétou en classe de quatrième au collège Thomas d’Acquin, note que cela leur permettra d’éviter les grossesses en milieu scolaire, « ce projet va nous donner des solutions avec l’encadrement pour éviter les grossesses ». Quant-à Salimata Coulibaly au Collège moderne de Katiola, elle affirme que sa sœur a suspendu les cours pour une grossesse alors qu’elle était en classe de 3ème. « Ma sœur ne pourra pas passer le Bepc cette année, pour cause de grossesse. C’est regrettable » a-t-elle souligné avec beaucoup d’amertume avant de se fondre en larmes.

Le projet SWEDD volet-éducation durera de 2021 à 2024 dans dix-huit (18) régions de la Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.