Côte d’Ivoire-Bouna/Après un affrontement manqué, le Président de l’Action pour le Rayonnement de la Culture Lobi (ARC-LOBI) lance un appel au calme

Dans un reportage du correspondant de l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP)en date du lundi 15 novembre 2021 sur place à Bouna, la région du Bounkani a failli récemment virer dans un conflit communautaire entre Lobi et Peulh, n’eût été la vigilance et la promptitude des autorités compétentes.

Les faits :

Des paysans Lobi de la localité de Sipaldouo allant à leurs travaux champêtres ont été surpris sur leur sentier par quatre individus armés de kalachnikovs, portant des cagoules, les ont sommés de se coucher. Quelques minutes plus tard, deux autres personnes à bord d’une moto sont tombées dans l’embuscade, mais l’un d’entre eux n’a pas voulu obéir aux bandits, a été abattu à bout portant. Cet acte criminel a suscité la colère et la révolte des paysans étalés au sol.

Ces derniers en nombre supérieur se sont levés avec leurs machettes et ont tailladé mortellement l’un des bandits. Les autres malfrats ont pris la fuite, l’un d’entre eux tirant dans tous les sens, a tué deux paysans, l’un mort sur place et l’autre ayant succombé à ses blessures à l’hôpital général de Bouna.

Le bilan se chiffre à quatre morts, dont un bandit. Après ce forfait, les paysans, ont ôté la cagoule du bandit abattu. À leur grande surprise il s’agit d’un Peulh, et trouve dans ses poches, des billets de monnaie ghanéenne (cedi).

Ces informations ont poussé les paysans à la révolte en prenant en chasse tous les Peulhs avec qui ils cohabitent. Dans la nuit, ils se sont attaqués aux bétails et à des campements appartenant aux Peulhs des environs du village, occasionnant la mort d’une vieille femme Peulh.

Après avoir pris la mesure de la situation, Noufé Michel, Président de L’Arc-Lobi et par ailleurs Membre du Conseil Politique du Rhdp, a dans une déclaration lancé un appel au calme et au pardon mutuel afin de préserver la paix sociale. Nous vous invitons à lire ci-dessous la déclaration du Président de l’Arc-Lobi :

« C’est avec beaucoup de peine et un cœur meurtri que j’ai appris les graves incidents qui se sont produits dans notre région le 15 novembre dernier.  Je salue la prompte implication du Préfet de Région Kpan Droh Joseph et de Sa Majesté Nêguê Gbliman avec le Chef de la communauté Lobi Hien Binsaré ainsi que les chefs des autres communautés qui ont permis de circonscrire le drame et aboutir à l’apaisement. Je leur adresse mes félicitations et leur apporte tous mes encouragements.

Je déplore en ma qualité de cadre du Bounkani ces pertes en vies humaines et je m’incline respectueusement devant la dépouille de toutes les victimes. J’exprime ma compassion et présente mes condoléances les plus attristées aux familles endeuillées.

À l’ensemble de la population, je lance un appel à l’apaisement, à la tolérance et à la compréhension mutuelle. Évitons de retomber dans des conflits et ayons toujours à l’esprit les tristes événements de l’année 2016. Cela doit nous exhorter sans cesse au vivre ensemble, à l’acceptation de l’autre, toute chose indispensable à la cohésion sociale, gage de tout développement durable et harmonieux.

Je voudrais saisir cette opportunité pour saluer les actions entreprises par Madame la Ministre Nialé Kaba bien avant la survenue des incidents et son implication dans la résolution des différentes crises. Cela dénote de tout l’intérêt qu’elle porte à sa région. Également nous saluons l’implication personnelle du ministre Sansan Kambilé dans la gestion de cette crise avec son déplacement à Bouna.

Je remercie vivement le Préfet de Région, Sa Majesté Nêguê Gbliman, le Chef de la communauté Lobi Hien Binsaré ainsi que tous les chefs des autres communautés sans oublier le Grand Imam de Bouna pour leurs actions concertées et solidaires.

Aux Autorités politiques et aux cadres, infiniment merci pour votre implication dans la résolution des différentes crises et votre présence auprès de nos parents pour les rassurer et les appeler à la retenue. C’est le lieu pour moi de saluer l’Honorable Dah Sansan Tilkoueté pour sa présence effective aux côtés de nos parents dès les premières heures et le Président du Conseil Régional, M. Hien Philippe, pour ses missions de bons offices.

Je ne saurais oublier nos vaillantes forces de l’ordre qui sont à l’ouvrage au quotidien avec les risques d’attaques djihadistes. Que Dieu veille sur eux de jour comme de nuit.

Outre ce phénomène de coupeurs de route, l’actualité dans le Bounkani est aussi dominée par ce qui se passe à Lagbo, dans la sous-préfecture de Danoa, dans le département de Doropo avec la destruction d’un site d’orpaillage illégal par la Brigade spécialisée de lutte contre l’orpaillage clandestin. Opération au cours de laquelle des exactions et notamment des cas de viol auraient été commis.

À mes parents de Lagbo, je voudrais apporter toutes mes salutations fraternelles. Cependant, j’appelle les uns et les autres à garder leur calme et à faire confiance à notre justice. Les enquêtes en cours nous situeront et s’il est confirmé qu’il y a eu viol ou toutes autres formes d’exactions, les autorités judiciaires et la hiérarchie militaire ne transigeront pas du tout. Des sanctions sévères et appropriées seront nécessairement prises. Pour l’heure, demeurons tous calmes, sereins, et ne posons aucun acte qui pourrait nous être préjudiciable.

Vive le Bounkani un et indivisible dans une Côte d’Ivoire prospère et solidaire. Dieu nous bénisse ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.