Aboisso sous-préfecture-Législative 2021/Les candidats de l’opposition comptent relever le défi

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net

Les élections législatives qui pointent allègrement du nez permettront aux électeurs de choisir  directement leur représentant à l’Hémicycle au soir du 06 mars 2021. Et les populations des localités de la région du Sud Comoé, notamment Aboisso sous-préfecture, Adjouan, Maféré et commune, Adaou,  Kouakro, ne sont pas en reste. Ainsi le candidat du Pdci-Rda d’Aboisso S/p,  circonscription 179, N’Zalassé Ouanda Francis et son suppléant Djédou  Kablan de l’Eds, compétiront  pour le compte de l’opposition.

Ce scrutin direct mettra en scelle les candidats  du Rhdp et ceux de l’opposition et pour ces enjeux qui arrivent  la bataille s’annonce rude et palpitante.  Pour le candidat du Pdci-Rda, N’zalassé Francis, « je pars confiant et nous comptons sur les électeurs qui au soir du 06 mars feront le bon choix et aussi la main de dieu », confie-t-il.

A l’en croire, sa  candidature a été motivée à la faveur de la  mise en place de la plateforme politique de l’opposition, se sentant ainsi  interpeller en sa qualité de délégué départemental du Pdci-Rda, son entregent politique  va se renforcer par la rencontre avec les autres membres des partis de l’opposition notamment, le Fpi, GPS, l’Eds. « Le fait que le Pdci-Rda soit sorti du rhdp, nous nous retrouvons face à d’autres responsabilités, et à l’avènement de cette élection législative,  il m’a paru opportun de saisir la balle au bond, vu que le député d’alors du Pdci-Rda est allé ailleurs et le fait aussi que les amis du Fpi, qui eux ont déjà candidaté, pour la même cause, cela fait un élément supplémentaire  de motivation », explique-t-il.

Pour ces élections, N’zalassé laisse entendre  que plusieurs membres des organisations et associations lui  sont venus lui témoigner leur soutien dans cette aventure  « je puis vous rassurer que pendant la précampagne,  nous nous sommes donné  l’occasion de visiter plus d’une cinquantaine de villages et hameaux de notre circonscription électorale, et t l’accueil qui nous est réservé me permet de dire que  notre candidature est acceptée par la plus grande majorité des électeurs et les populations », affirme-t-il confiant.

 Députés élus,  Francis N’zalassé et son colistier restent le trait d’union entre les populations et l’Hémicycle, « pour leur porter les informations nécessaires », affirmant, compter ainsi sur la maturité d’esprit de ceux qui iront aux urnes leurs, car, dit-il,   les élections sont stéréotypées en Côte d’Ivoire par les achats de conscience, où  la dignité est noyée dans l’insouciance, « ce n’est pas ce genre de politique que nous comptons mener, nous avons plutôt les idées et nous croyons en notre chance ».

Concluant, le candidat du Pdci-Rda soutient que la donne en politique a suffisamment changé, qui épouse  de nouvelles réalités, vu qu’un nouveau  type de député peut répondre aux aspirations de la population  « et je pense que nous sommes beaucoup plus aptes à répondre à leur aspiration et à relever le défi », laisse-t-il entendre.

 

Les commentaires sont fermés.