Tribune d’échanges/Le Directeur des Moyens généraux du Trésor et de la Comptabilité publique met en lumière les actions de développement socioconomique du Boukani

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

Récemment primé meilleur promoteur des œuvres de développement et de la cohésion sociale au mois d’Aout au titre de l’année 2020, avec à la clé  un super Prix en Bronze,  le directeur des moyens généraux du Trésor et de la comptabilité, Michel Lekiepté Noufé était l’invité d’une structure de communication à une tribune d’échanges, pour se prononcer sur les questions de politique générale, de développement socioéconomique et  culturel  de sa région. C’était le lundi dernier dans la commune du Plateau dans les locaux d’un établissement hôtelier.

D’entrée, l’invité du jour s’est résolu à saluer l’initiative de ce groupe de presse pour son choix porté sur sa personne dans le cadre de cette rencontre d’échanges. Membre du conseil politique du Rhdp  de la région du Boukani, Michel Lekiepté Noufé a égrené le chapelet  des actions concrètes initiées par les cadres de sa région au plan socioéconomique.

Natif du Boukani, Michel Lekiepté Noufé s’est dit satisfait des progrès enregistrés par sa région en terme de développement

 Au nombre desquelles, figurent le programme de  développement économique et social, « tous les aspects de la vie relatifs  au développement de notre région, ont été passés au peigne fins, notamment  la santé, où le bloc opératoire de l’hôpital général de Bouna a été remis à niveau,  l’éducation, les infrastructures routières, la sécurité,  », se réjoui-t-il, en reconnaissance de  l’avènement du président Alassane Ouattara à la magistrature suprême.

 La sécurité  étant un facteur primordial pour développement, Michel Noufé a indiqué qu’un acte fort a été posé en faveur des forces de défense et de sécurité en leur offrant les commodités  afin «de travailler dans de bonnes conditions », aussi bien que les  associations féminines qui ont bénéficié de leur part des soutiens considérables pour  « booster leurs activités génératrices de revenus et se prendre en charge,  les  personnes vivants d’handicaps ont également bénéficié d’un certain nombre de conditions appropriées à leur statut », affirme-t-il.

Se prononçant sur son absence au scrutin du 06 mars prochain, Michel Noufé  réagi qu’on peut servir à tous les niveau dans un parti politique, «  c’est vrai que je ne suis pas partant pour ces législatives,  mais j’ai un rôle à jouer, car il y a d’autres challenges à venir, en ce qui me concerne, nous ferons en sorte  que le rhdp, au niveau du Boukani, puisse s’affirmer et puisse accompagner de façon efficace, le président de la république », souhaite-t-il .

Pour lui, les chances des candidats de sa formation politique sont intactes et  ainsi ceux qui sont investis partent avec une longueur d’avance. « Une élection ne se gagne pas par des phraséologies, mais c’est sur le terrain qu’il faut agir pour mesurer les forces en place. Le Rhdp s’engage à donner une majorité confortable au président Alassane  pour sa prochaine gouvernance », assure-t-il.

 Réagissant sur les cas de candidatures indépendantes,  Michel Lekiepté Noufé rappelle que  les élections, ne sont qu’une compétition, « chacun peut, de tout temps être candidat, mais lorsqu’une ligne directrice a été tracée, il faut la suivre et au niveau du rhdp-, il faut respecter-la discipline du parti. La candidature indépendante n’est pas en soi, une mauvaise chose, mais lorsqu’au sein d’un même parti, il y a des indépendants qui se réclament, alors qu’il y a des candidats qui ont été officiellement investis -, ces cas sont mal vus », fait-il savoir.

Le directeur des Moyens généraux du Trésor et de la Comptabilité publique du Trésor en compagnie de Zaté Zéphirin, premier responsable du magazine Afric Managers et organisateur de la cérémonie.

 Au plan gestion des biens publics, le directeur des moyens généraux du Trésor et de la Comptabilité publique montre un tableau des plus reluisants, à l’actif du Président Alassane Ouattara , « les tenants du pouvoir, essaient tant bien que mal, avec l’accompagnement de l’aide de l’Etat, de faire bénéficier à nos populations, un certain nombre de priorités qui puissent leur permettre de vivre décemment ».

Pour les projets à long terme, deux axes majeurs s’offrent aux cadres du Boukani incluant toujours le développement socioéconomique et culturel de la région.  A cet effet, ont-ils décidé de s’engager résolument au renforcement  de la cohésion sociale et du vivre ensemble, deux priorités qui constituent l’ossature de leurs projets futurs « et faire en sorte que cette cohésion sociale puisse impacter la région du Boukani, tout en renforçant  les acquis  déjà entrepris ». Au terme de ces échanges, il a lancé un appel aux populations de sa région et aux Ivoiriens, à l’union pour une Côte d’Ivoire meilleure, en présence du directeur général d’Afric Managers Zaté Zéphirin et de proches collaborateurs.

.

Les commentaires sont fermés.