Performance/Tarah Ernest, de simple passagère, elle devient pilote

Par Justin Kassy/afriquematin.net 

« Partir de zéro, on peut devenir héros », voici que cette pensée trouve son sens et son illustration éloquente, avec Tarah Ernest.

Une jeune Haïtienne qui, de statut de passagère en 1998, lors d’un voyage aux Etats Unis, elle y reviendra, vingt-quatre (24) ans plus tard auréolée d’un titre, de pilote, en 2022. Tarah Ernest, rêve de devenir pilote de fusée.

C’est dans un Boeing 737 que Tarah Ernest a fait son premier vol en tant que pilote en direction de son pays Haïti, le 6 octobre dernier. Envahie d’émotions, on la retrouve toute souriante en train de fêter cet instant magique, « aujourd’hui, c’est la première fois que j’ai la chance de piloter un vol de Miami à Port-au-Prince, d’où suis originaire », se réjouit-elle.

Abandonnant Haïti en 1998 pour aller vivre aux Etats-Unis, elle prend la décision en 2018 d’apprendre à piloter des avions et vingt-quatre (24) ans après, la voilà, à bord d’un appareil à destination de son pays, selon le site haiti.loopnews.com.

Comme quoi, vouloir, c’est pouvoir ! L’exemple de Tarah Ernest doit inviter surtout les jeunes filles et garçons à embrasser la persévérance.

 

LIRE AUSSI :   Israël-Législatives /Benjamin Netanyahu donné vainqueur des élections