Nigeria/Une « usine à bébé » démantelée par la police

La police nigériane a fait une descente dans «une factory baby». Elle a réussi à libérer plus d’une quinzaine de jeunes femmes enceintes.

Elles  avaient été enlevées « dans l’objectif d’être mises enceintes et de vendre les bébés ». Deux femmes qui travaillaient comme infirmières ont été arrêtées, mais, le principal suspect est en fuite, selon BBC.

La police a déclaré que les garçonnets étaient vendus autour de 843 000 F Cfa et les fillettes à environ 500 000 F Cfa. Ils ont aussi ajouté que les enfants devaient être vendus, mais qu’ils n’avaient pas encore identifié de potentiels acheteurs.

Les femmes secourues, âgées de 15 à 28 ans, avaient été attirées à Lagos, la plus grande ville du Nigéria, avec la promesse d’un emploi. Mais elles ont ensuite été séquestrées dans les propriétés et violées.

Les femmes et les enfants ont été relogés et sont en cours de réhabilitation, a indiqué la police.

Source : BBC afrique avec africadaily.info

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook