ads bas

Covid-19/Interdiction de tomber malade en Irak

ads bas

Le système de santé est extrêmement pauvre en Irak, pour ne pas dire inexistant. Beaucoup refusent donc d’aller voir un médecin, en se disant que ça ne servira à rien, voire que ça aggravera leur situation car les hôpitaux sont très probablement contaminés par tous les malades déjà présents.

Les chiffres concernant les contaminations en Irak sont très certainement sous-évalués, pas de manière intentionnelle de la part du gouvernement, mais du fait d’une stigmatisation associée à la maladie en Irak, qui pousse beaucoup de gens à cacher qu’ils sont malades.

Une grande partie des Irakiens, considèrent que si une personne est contaminée, c’est parce qu’elle n’a pas eu un comportement exemplaire, ou, sous des termes plus religieux, parce qu’elle a pêché dans sa vie. Et puis il y a aussi la peur de la quarantaine et de mourir seul car les liens et surtout les devoirs familiaux sont extrêmement forts.

Par exemple, être un homme et être mis en quarantaine, cela signifie ne plus être mesure de protéger sa femme et ses enfants, et donc ne plus remplir son rôle familial. Mourir isolé, cela signifie que la famille ne peut pas préparer le corps du défunt et suivre des rites religieux extrêmement stricts. Tout cela est inacceptable pour beaucoup d’Irakiens, qui préfèrent donc ne même pas se faire tester.

Source : rfi.fr 

Les commentaires sont fermés.