ads bas

Conakry : BOOBA chante, le public de Conakry explose. Tout simplement Magnifique!

ads bas

 Par  Justin  Kassy à Conakry – Afrique Matin.Net 

Booba! Star africaine, voire mondiale du RAP ne passe pas inaperçu  chaque fois qu’il arrive dans une capitale. Il crée l’émeute, le délire, l’hystérie collective, la fièvre. Le samedi 15 décembre 2017 dernier, Conakry, la capitale  guinéenne n’a pas failli à cette tradition.

Tout a commencé depuis son arrivée le vendredi 14 décembre aux environs de 17h. Les jeunes, presqu’eux  tous, étaient à l’aéroport « international Conakry Gbéssia ». L’avion de la star s’est posé à 17 h 41. Après les formalités d’usage aéroportuaire, le cortège s’est ébranlé pour l’hôtel « Palm  Camayenne ».  Un cadre enchanteur où l’artiste a pris ses « quartiers ». Gendarmes, Policiers, sociétés de Sécurité, motards, patineurs, voitures du staff de « Tidiane  world  Music », etc. Tout était là pour sécuriser et donner plus d’ambiance à l’accueil de Booba.

Le cordon sécuritaire a eu du mal à contenir le public, et à donner plus de fluidité dans la circulation devant le Rond-point face à l’aéroport. La statue de la femme Guinéenne de cet endroit a quelque  peu « souffert » de la forte présence du public de auquel, certainement,  elle n’est pas habitué. Certains s’y accrochaient. D’autres, la contemplaient et la caressaient. Les principales  artères de la capitale ont reçu le cortège de Booba. A  21 h 02, Booba fait son entrée à « Palm Camayenne ». Devant l’hôtel, impossible de se frayer un passage. Le public a élu presque domicile là, depuis des heures.

Les gendarmes et tout le dispositif sécuritaire commis pour cet événement étaient là. Les bousculades et les cris de joie de voir de plus près Booba se multiplient. Les plus émotifs, surtout les jeunes filles tombent dans les pommes. Là encore, les appareils Portables fixent des images de l’arrivée de l’artiste qui les salue avec beaucoup de gaieté. Beaucoup de fans ont fait le pied de grue jusqu’à samedi matin. Il n’était pas facile pour les clients de l’hôtel d’avoir accès à leur chambre.  Finalement,  tout rentrera dans l’ordre. Samedi matin, des fans sont encore venus se poster devant l’hôtel. « Nous sommes venus voir Booba avant qu’il ne monte  sur scène », ont dit ceux-ci. Des membres du staff ne manquaient pas de leur dire d’aller au Stade du 28 septembre dans l’après-midi. Peine  perdue !

Personne ne voulait entendre ces propos-là. Voir Booba, c’est leur préoccupation. A 16 h le Stade  du 28 Septembre accueille déjà le public. Un public qu’on pourra évaluer à près de 40.000 spectateurs. Pour éviter la bousculade, les organisateurs ont demandé que l’entrée du Stade se fasse à quelques distances des portes du stade. Les guets  stars commencent le show jusqu’à 20 h 45. 21 h 52, arrivée de Booba  au Stade  du 28 septembre. Le public exulte de joie à sa vue. Il est escorté par des Bodys – guards et la Gendarmerie. Les appareils  Portables sont en action dans les tribunes et sur les gradins. Il faut dire qu’avant le début du concert, une minute de silence  a été observée.

Occasion de se souvenir du passé qu’a connu le stade il  y  a  quelques années. Quelques minutes plus tard, Alasco monte sur la scène et fait une prestation remarquable et remarquée. Il sera suivi à 22 h 27 par Koudounwaka et son groupe. Beaucoup applaudi par le public. Qui attend l’invité du jour : BOOBA. 22 H 54, la star sénégalo-française monte sur scène. Les projecteurs du Stade du 28septembre sont éteints. Place  aux appareils Portables. Le public chantera en chœur tous les titres de Booba durant sa prestation. Des fans se permettront de prendre au dépourvu les bodys-guards pour se précipiter sur le podium et toucher leur idole. Un enfant a bravé les Bodys –guards pour être dans les bras de BOOBA.  Les pétards étaient aussi au rendez-vous de ce concert. Un show encore réussi de « Tidiane  world  Music ».

Il a exprimé sa joie d’avoir relevé un défi. Celui de vouloir tenir un concert de cette dimension au « Stade du 28 septembre ». Après environ huit ans d’interdiction de spectacle dans ce stade. Tidiane ouvre depuis ce concert la porte à la tenue d’autres événements. Ce qui était impossible depuis des années. On a entendu des gens dire : « Tidiane est courageux. Qu’on le veuille ou pas, il demeure le numéro en Guinée avec sa structure « Tidiane  world  Music ». Ils n’ont certainement pas tort. Avec ce concert de BOOBA, les jeunes disent terminer vraiment l’année 2017 en beauté. Ils souhaitent ardemment voir la nouvelle année2018 avec beaucoup d’espoirs et de prospérité. Avec  Booba, on a eu droit à un concert-géant de qualité. Tous les spectateurs étaient contents d’avoir assisté à ce concert qu’ils qualifient de « super-concert ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.