ads bas

Zoukougbeu/La population de Domangbeu réclame son sous-préfet

ads bas

Par Bernard N’dri-correspondant permanent/afriquematin.net

Deux mois après sa prise de fonctions, le préfet du département de Zoukougbeu , Gnangbi Diby Victor  a entamé  le samedi 08 avril dernier, une tournée de prise de contact avec les populations issues de sa circonscription. Une occasion pour le représentant du Chef de l’Etat  de s’enquérir des réalités que vivent les  communautés. Peupl2 d’environ 10.000 âmes, Domangbeu, localité située à une trentaine de kilomètres du chef-lieu de département et érigée en sous-préfecture, en 2008 a été la première étape d’une  tournée qui le conduira dans d’autres contrées. En sa qualité de porte-parole des populations, Guinan Germain a nommément rappelé les difficultés auxquelles sont confrontés les habitants. Entre autres l’absence d’eau potable, insuffisance  d’infrastrures scolaires, l’absence d’agents de santé  malgré la présence d’un  centre de santé bien opérationnel mais qui  ne dispose plus de sage-femme et l’infirmier est sans logement adéquat. « Depuis que notre localité a été érigée en sous-préfecture,  nous n’avons pas de sous-préfet faute de bâtisse, les  travaux de construction de la sous-préfecture  initiée par le conseil général ont été arrêtés depuis plusieurs années,  enfin  l’inexistence de piste adéquate. », a-t-il  relevé

En sa qualité de mandataire du Président Alassane Ouattara dans la région Gnangbi Diby Victor s’est réjoui d’abord du climat de paix, d’entente et de cohésion sociale qui existe entre  ce peuplement cosmopolite, «gage de tout développement». Il a également noté l’impraticabilité des infrastructures routière, situation qui rend difficile l’accès à la localité. «C’est pourquoi nous sommes venus – pour nous  rendre compte de l’effectivité  des problèmes de Domangbeu. Ce qui a été le premier choc  pour moi,  c’est que pour me rendre dans ce village, bien que l’État m’est doté d’un véhicule de commandement,  j’étais obligé d’emprunter un véhicule de transport en commun pour  me rendre à Domangbeu, du fait de la mauvaise route » a déploré le préfet.

Pour le préfet,  la venue d’un sous-préfet sur ce territoire   va permettre de booster le développement, d’où son appel à l’union des cadres. Ayant pris bonne note des préoccupations de ses administrés, il les  a rassurés  que leurs doléances auront une oreille attentive en vue de trouver solutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.