ads bas

Vernissage/ Le monde des Arts découvre le talent d’Armand Boua et César Dogbo

ads bas

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net               

« Pièce Unique », est l’espace consacré à l’art et la culture de la fondation BJKD, situé à Cocody-Danga,a servi de cadre à l’exposition des œuvres de deux artistes ivoiriens talentueux ,le samedi 6 février dernier. Il s’agit de César Dogbo, Designer mobilier  et Armand Boua qui à travers son vernissage, a pris fait et cause pour les enfants de la rue ou enfants dans les rues.

Pour l’artiste peintre Armand Boua, « les enfants sont dans la rue parce qu’ils sont orphelins. Certains s’y trouvent parce qu’ils sont de familles extrêmement pauvres. Même s’il y en a qui ont choisi de vivre hors  du cadre familial pour de diverses raisons. Ces enfants sont condamnés  quoi qu’il en soit, à la géhenne. L’avenir est incertain et ne laisse  envisager aucune alternative », a fait savoir  cet artiste qui fait partie du Top 10 de l’Art contemporain africain, qui  utilise les objets de récupération comme le carton qui représente le lit de ces enfants incertains pour peindre.

Le noir  du goudron symbolise le trottoir qui leur est désormais familier, mettant en exergue les haillons qui caractérisent l’enfant de la rue. Toutefois Armand Boua, estime pleinement jouer son rôle en attirant l’attention des autorités compétentes afin de prendre leurs responsabilités.

L »artiste peintre Armand Boua utilise les objets de récupération comme le carton qui représente le lit de ces enfants incertains pour peindre.

Quant à César Dogbo, habitué des biennales de Dakar et Saint Etienne, Paris… qui travaille sur le fer, le cuivre et les objets de récupération, il dit trouver son inspiration dans son environnement social et culturel. Réfractaire à la logique industrielle et consumériste il crée des pièces uniques qui font sa renommée. «  J’apprivoise le métal, le bois naturel et les objets de récupération afin de faire cohabiter la tradition et le moderne. Du fait que je suis attaché indéfectiblement à la terre et ses racines », explique-t-il,  en pensant à la paysanne a fabriqué une chaise très stylisée inspirée de la pelle et de la daba.

L’inspiration de César Dogbo se trouve  dans son environnement social et culturel du fait qu’il travaille sur le fer, le cuivre et les objets de récupération.

L’artiste ivoirien multidimensionnel Jacobleu à qui la fondation BJKD a confié  la gestion de cet espace, a de prime abord présenté « Pièce Unique » comme un lieu d’exposition d’œuvres d’art mais un site de  rendez-vous pour les affaires culturelles et artistiques…et personnalités  et amateurs, professionnels du monde l’art.

Dominique Mobio, qui représentait  Bénédicte Janine Kacou Diagou, s’est réjouie  de  cette deuxième édition d’exposition qui a rassemblé un grand monde des acteurs du monde des  Arts et de la culture,  qui s’était déroulée le 17 décembre dernier.

Un festival d’un mois qui rassemblera des artistes qui viendront d’horizon divers est attendu pour le 6 avril prochain.

Les commentaires sont fermés.