ads bas

Séminaire-bilan/La DGI se lance un défi pour l’année 2021

ads bas

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

La direction générale des Impôts a organisé hier mardi 09 février, dans les locaux d’un complexe hôtelier à Cocody son séminaire Bilan annuel 2020, ses objectifs et perspectives pour l’année 2021.

Le directeur générale de cette administration fiscale Ouattara Sié Abou a d’entrée, saisi l’opportunité de cette rencontre annuelle pour saluer la grande famille des Impôts dans toutes ses composantes, «c’est le lieu pour moi , de vous exprimer les sentiments de gratitude de la direction générale des Impôts et l’ensemble du personnel pour cette source de motivation que vous nous apportez de par votre présence et votre soutien et de vous réitérer notre engagement et notre détermination-à accomplir avec loyauté et abnégation nos missions sans votre conduite éclairée », a-t-il encouragé.

Il a notamment déploré  la perte, malheureusement de certains des collègues et des membres au sein de la grande famille de l’appareil fiscal, en raison de la pandémie de la covid-19, qui a secoué le monde entier.

Revenant au sujet du jour, Ouattara Sié Abou  a rappelé les résultats globaux des activités de l’année écoulée, ainsi que les nouveaux défis et challenges qui se présentent à l’institution au titre de l’année 2021 « en attendant-que la direction de la Planification, des Statistiques et Etudes Fiscales ne nous livre-les performances ou contre-performance de notre administration en 2020 et les engagements à venir à honorer et à respecter »de notre administration », a-t-il souligné.

Au titre de l’année 2020, le directeur général a évoqué que l’objectif global des recettes assigné à l’institution qu’il dirige  était fixé à 2.295, 9millliards de Fcfa « en définitive, les réalisations brutes enregistrées par notre administration s’établissent à 2.352,1 milliards de réalisation de 102, 4%, il se dégage ainsi un écart positif de 56, 2 milliards de Fcfa, pour un taux de réalisation de 102, 4%. Il convient par ailleurs de rappeler qu’en comparaison avec les résultats bruts de l’année 2019, qui se chiffraient à 2302,8 milliards Fcfa, les recettes, au titre de l’exercice 2021, sont en hausse de 49,3 milliards Fcfa soit une progression de 2, 1% », s’est-il  félicité.

Pour lui, ces résultats sont le fruit des efforts de tous les services, de tous les agents des impôts, « malheureusement, ce sursaut a été perturbé par des facteurs exogènes, notamment le Covid-19, les troubles socio-politiques mais aussi par le faible rendement de certains impôts, dont la Tva et l’impôt foncier qui jusque-là, n’ont pas encore donné la pleine satisfaction et les attentes escomptées, « eu égard aux méthodes et aux stratégies déployées », note-t-il

A cet effet, il invite les agents à plus d’efforts afin de  rendre très effective la digitalisation des procédures, à la recherche effrénée de l’élargissement de l’assiette imposable qui, selon lui,  figure parmi les portes de salut.

Abordant le chapitre des prévisions de recettes  brutes attendues pour l’année 2021 qui s’établissent à 2.748,7 milliards de  Fcfa, Ouattara Sié Abou a soutenu qu’elles sont en hausse de 396,5milliards de Fcfa, soit une progression de 16,9% par rapport aux réalisations de l’année 2020. « Cette progression des recettes, sans prétention aucune de ma part, est à notre portée », invitant les agents  « à faire davantage preuve d’abnégation, d’imagination et de persévérance, afin de relever ce nouveau défi et de permettre ainsi à notre pays de satisfaire les attentes des populations et de respecter ses divers engagements », a-t-il conclu.

Le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat Moussa Sanogo, qui présidait ces assises a ouvert les travaux. Il  a encouragé les administrateurs fiscaux pour ce résultat positif, tout en leur rappelant que 2021 est une année de grands défis. Il les a invités  à plus d’efficacité dans la collecte des impôts et surtout  à œuvrer dans le strict respect  de la charte édictée par la Direction générale des Impôts pour plus d’efficacité dans l’exercice de leur fonction.

Les commentaires sont fermés.