Recomposition de la CEI : le projet de loi adopté en conseil des ministres fera-t-il l’unanimité ?

Par Vouzo Zaba, Afriquematin.net

Le Conseil des ministres de ce mercredi 03 juillet 2019 a adopté un projet de loi portant recomposition de la Commission Electorale Indépendante.

La nouvelle CEI, à la lecture du communiqué lu par le porte-parole du gouvernement, comprendra 15 membres pour la Commission centrale, sept membres pour le Bureau et sept membres pour chaque Commission locale. Ainsi donc, La répartition de la nouvelle Commission centrale sera de : 1/3 pour l’Etat et le parti au pouvoir et 2/3 répartis entre les Organisations de la société civile et les partis de l’opposition », a indiqué le porte-parole du gouvernement.

Dans sa forme, même si ce projet de loi tient compte des recommandations de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (l’Etat et le parti au pouvoir détiennent un tiers des sièges contre deux tiers pour l’opposition et la société civile), les débats autour d’un consensus avec l’ensemble des partis politiques représentatifs de l’échiquier politique national n’a pas eu lieu.

Dans le fond, comment se fera la répartition des sièges avec les partis politiques d’opposition et la société civile ? Sur quels critères objectifs se fera le choix des sièges à allouer à la société civile lorsqu’on s’aperçoit que les membres de cette société civile sont plus ou moins proches  des partis politiques (au pouvoir comme dans l’opposition).

Comme on le voit, la question essentielle de l’unanimité autour de la recomposition de cette CEI reste posée.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook