ads bas

Pdci-Rda/Un militant appelle à une prise de conscience

ads bas

Notre mission :
C’est l’engagement qu’on prend vis à vis des autres humblement dans un intérêt général.

Frantz Fanon disait : Une génération dans une relative opacité doit découvrir sa mission : la  remplir ou la  trahir. Moi j’ai décidé de la remplir pour mon parti Le PDCI RDA, et singulièrement pour ma nation que j’aime tant. Rien, mais absolument  rien, ne peut m’en décourager : Le Président FHB disait : « Le découragement n’est pas Ivoirien »; donc dans cette période d’incertitude qui prévaut dans mon Pays, parce que beaucoup d’houphouetistes ont tourné le dos à l’houphouetisme vrai , de ses valeurs cardinales, qui sont : l’hospitalité, Le pardon, Le don de soi, Le dialogue, l’amour en partage, La générosité, La solidarité, Le vivre ensemble un esprit républicain dans une cohésion  fraternelle sans faille et j’en passe, c’est dans cet état d’esprit de sagesse à nous inculquer , que j ‘inscris ma mission pour mieux la remplir.

Mes prises de positions non soumises, peuvent heurter certaines sensibilités, je comprends, mais comme on ne peut pas faire d’omelette sans casser les œufs. Mon intention, ce n’est de point heurter personne, car l’objecteur de conscience que je suis, m’oblige de prendre ces positions puisque c’est mon choix de ne pas trahir ma mission.
C’est un choix. Que vaut la Politique sans conscience ?

Le peuple étant le détenteur du pouvoir, ne doit pas subir les affres du pouvoir. On doit faire La Politique pour le bien être de son peuple et non l’assujettir. Quand l’acteur Politique aura compris cela en Afrique, l’Afrique s’émancipera pour aller à son développement harmonieux.

Pour cela, il faut rendre nos institutions fortes, mais surtout Les respecter, sans utiliser Les ruses pour changer les constitutions ni créer des républiques à tour de bras dont le seul but est de se maintenir au pouvoir d’état, en neutralisant les opposants dans les geôles, pour régner en maître absolu. C’est l’audace dosé pour rester soi-même, droit dans ses bottes.

Rien ne doit nous distraire pour nous détourner de nos vraies missions. Car dans cette vie des hommes sur terre, tout le monde est utile mais nul n’est indispensable. Posons donc humblement les actes qui sauvent dans l’intérêt général. Telle est ma devise, donc ma mission librement choisie et assumée peut importe de qu’en dira-t-on?
Á bon entendeur salut.

Une contribution de  N. Koffi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.