Le Président du Soudan arrêté, selon une source au sein du service de sécurité

Le Président du Soudan et ses proches ont été arrêtés, selon une source de Sputnik au sein du service de sécurité. Dans une allocution télévisée, le ministère soudanais de la Défense a confirmé la destitution du chef de l’État.

Le Président soudanais Omar el-Béchir a été arrêté, a déclaré à Sputnik une source au sein du service de sécurité local.

«Le Président soudanais Omar el-Béchir et son entourage ont été arrêtés», apprend-on de cette source.

L’interlocuteur de l’agence a précisé que d’autres proches du Président étaient recherchés «afin d’éviter des problèmes dans les jours à venir».

Depuis plusieurs mois, le pays est secoué par les manifestations. Déclenchées le 19 décembre par la décision du gouvernement de tripler le prix du pain, elles se sont rapidement transformées en un mouvement de contestation contre M. Béchir, à la tête du pays depuis 1989.

Dès le samedi 6 avril, des milliers de Soudanais ont commencé à se réunir devant le quartier général de l’armée afin de défier le pouvoir d’Omar el-Béchir. Les manifestants ont fait face à plusieurs reprises à des assauts du service de renseignement NISS, qui a tenté en vain de les disperser à l’aide de gaz lacrymogènes, selon les organisateurs des manifestations cités par l’AFP.

L’agence de presse Suna a rapporté que 11 personnes, dont six membres des forces de l’ordre, sont décédées le 9 avril dans des incidents similaires.

Source: sputniknews

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Comparer

Facebook