Interview / Guide Kamael Shem (prophète-visionnaire-rabbin d’Israël) : “Le pouvoir de la sorcellerie a augmenté en Côte d’Ivoire”

Réalisée par JM TONGA – Afriquematin

D’ordinaire discret, l’homme de Dieu s’est prêté volontiers à nos questions. Et sans langue de bois, nous avons abordé des sujets brûlants relatifs à sa foi, sa pratique : le judaïsme. Un coin du voile à découvrir.

Qui appelle-t-on rabbin ?

Pour parler simplement, un rabbin est un pasteur des Juifs. Un peu comme l’imam est le guide des musulmans, on appelle pasteur le guide des évangéliques, prêtre le guide des catholiques, le rabbin est le guide des Juifs. Celui qui leur enseigne la parole de Dieu, leur montre le chemin à suivre, comme un pasteur montre le chemin à suivre à ses fidèles dans une église ou un prêtre dans sa paroisse.

Le rabbin est-il donc différent des pasteurs et autres prophètes auxquels l’on est habitué ?

Il y a bien évidemment une différence fondamentale parce que le rabbin est basé sur la doctrine originelle, la doctrine que Dieu a prescrite personnellement. En général quand Dieu parle aux gens, c’est à travers des visions qu’Il le fait. Mais la doctrine d’Israël a été révélée par Dieu Lui-même à Moïse dans le buisson ardent et sur la montagne où Il (Dieu) lui a donné directement Ses commandements. Donc un rabbin est celui qui enseigne les recommandations directes de Dieu sans aucune doctrine humaine. Donc la parole de Dieu à l’état pur, originelle.

Comment le guide Kamael est-il devenu rabbin ici en Côte d’Ivoire ?

D’abord, pour vous faire comprendre, le judaïsme est la religion des Juifs, c’est là-bas que Dieu S’est révélé donc Dieu marche avec le peuple d’Israël. Le christianisme n’est qu’un dérivé du judaïsme. Maintenant il faut savoir que le judaïsme a deux tendances : le judaïsme pur qui est pratiqué par ceux pour qui c’est la loi de Moïse ou rien et le judaïsme messianique qui est la tendance de ceux qui croient en la loi de Moïse et qui savent que Jésus est venu pour accomplir la loi. Moi, je suis du judaïsme messianique donc je suis chrétien.

Vous êtes du judaïsme messianique, une religion juive. Pour être clair, vous enseignez qui puisqu’en Côte d’Ivoire il y a des Ivoiriens et non des Juifs !

On essaie de mettre l’église de Dieu sur le chemin qu’il faut parce que la Bible déclare que “vous connaitrez la vérité et la vérité vous affranchira”. Alors que les doctrines qui sont pratiquées dans nos églises sont à 99% fausses. On montre une image de Dieu qui n’est pas vraie, basée sur nos traditions, sur la fiction. Ce qui n’a rien à voir avec l’image de Dieu que Lui-même a montré au peuple d’Israël. La preuve, la Bible a été écrite par des Juifs donc ceux qui sont à même d’interpréter correctement la Bible, c’est Dieu Lui-même et ceux qui ont retranscrit les écrits de Dieu. Alors, quelqu’un ne peut pas parler du Dieu d’Israël et puis ne pas être d’Israël ! Quelqu’un ne peut pas parler du peuple d’Israël sans la connaissance véritable de la loi de Moïse !

Seriez-vous en train de dire que les pasteurs en Côte d’Ivoire ne sont pas habilités à enseigner la parole de Dieu ?

Pas qu’ils ne sont pas habilités, mais ils sont formés insuffisamment. Moi, je me suis converti très jeune. Et à l’église, on nous disait que si tu veux te rapprocher de Dieu, il ne faut pas voler, ni mentir et autres et qu’il faut jeûner et prier comme ça Dieu va te bénir et tu vas aller au paradis. C’est un résumé assez intéressant mais qui n’est pas forcément vrai parce que la doctrine de Dieu ne s’invente pas, il y a un protocole. Par exemple, un féticheur qui va faire ses adorations près de l’eau a un protocole d’adoration près de l’eau. Quelqu’un qui va adorer son fétiche a un protocole d’adoration de son fétiche. Les musulmans par exemple, quand ils s’en vont prier ils ne vont pas faire leurs rakhats dans le vide. Ils vont d’abord faire face à l’est, et puis ils vont faire deux ou trois rakhats avant de commencer la prière. Il y a donc un protocole de prière chez les musulmans, pareil chez les bouddhistes. Mais les chrétiens n’ont pas de protocole de prière, ils font des prières inventées et puis ils disent qu’ils parlent à Dieu.

Dieu a créé 623 commandements dans l’Ancien Testament pour qu’on puisse l’adorer. Il y a les lois cérémonielles, les lois morales, les lois du culte…Dieu a donné tous ces renseignements-là pour qu’on puisse l’adorer correctement. Maintenant ce que je reproche aux pasteurs et pour lequel je dis qu’ils ne sont pas suffisamment formés, c’est qu’ils disent aux gens que lorsque tu as accepté Jésus et que tu rentres à la maison, tu pries avec ton cœur, tu y mets la foi, Dieu va te bénir. Mais c’est faux ! Dieu n’a jamais dit cela ! Il n’a jamais dit qu’il faut inventer des prières pour Lui adresser ! Je vous prends le cas de l’apôtre Pierre qui a été le premier apôtre de Jésus est Juif. Chez les Juifs, à l’âge de 6 ans déjà, tous connaissent la Tora, la parole de Dieu. Et à 40 ans, Pierre a demandé à Jésus : “Seigneur, comment devons-nous prier ?” Quelqu’un qui a appris la parole depuis son enfance et qui demande à Jésus comment doit-il prier ? La réponse est simple, c’est parce qu’il y avait une différence fondamentale entre la prière de Jésus et celle des autres. Les prières de Jésus portaient des résultats. C’est pour dire que bon nombre de pasteurs ici font des prières inventées et c’est pourquoi je dis qu’ils ne sont pas suffisamment formés. Un enseignant mal formé aura forcément des élèves incompétents. Et c’est ce qui se passe aujourd’hui dans les milieux chrétiens. Quand quelqu’un a un problème qu’il va les rencontrer, ils lui disent : “jeûne et prie”. Une femme que son mari a divorcé, ils lui disent : “faut jeûner et prier”. Quelqu’un a perdu son emploi, “il faut jeûner et prier”. Quelqu’un dont l’entreprise ne marche pas, on lui dit de jeûner et prier et donner de l’argent. Mais c’est dans quelle partie de la Bible qu’il est dit qu’il faut jeûner et prier quand on a un problème dans ce genre ? Pour savoir si quelque chose est biblique, il faut voir les antécédents bibliques.

Les gens ne sont pas suffisamment formés et toutes leurs doctrines tournent autour du jeûne et de la prière. C’est archi-faux ! Si le jeûne et la prière pouvaient régler les problèmes de l’Humanité, si j’étais Jésus je n’aurais jamais accepté de mourir à la croix, je jeûnerais et je prierais pour que toute la terre soit sauvée entièrement. Or dans la Bible, quand vous lisez l’histoire des prophètes et guides, vous remarquerez qu’à chaque fois qu’il y a un problème, il y a une solution appropriée. Je vous prends le cas du prophète Elisé. Il est arrivé dans un endroit où on lui a dit que l’eau a été empoisonnée. Devant cette situation, il n’a pas dit “le feu dans l’eau” ou “esprit d’empoisonnement, sors de ce corps”. Il demandé simplement que l’on lui envoie une assiette et du sel. Il a renversé le sel dans l’assiette qu’il a jeté dans cette eau en disant qu’il n’y aura plus de stérilité dans cette eau et aussitôt l’eau est devenue pure. Il n’y a pas eu de jeûne et de prière. Elisé qui est prophète et qui a marché avec Dieu n’a pas jeûné et prié pour régler cette situation. Il est vrai qu’on peut enseigner à prier à quelqu’un, mais il ne s’agit pas que de jeûner et prier mais plutôt avoir des résultats aux prières.

Pour revenir à notre question, comment êtes-vous devenu rabbin d’Israël ?

Comme dirait l’autre, “aux âmes bien nées, la valeur n’attend point l’âge”. J’ai fait la rencontre du judaïsme ici même en Côte d’Ivoire grâce à des prêtres. Cela va certainement vous surprendre. C’était des prêtres catholiques juifs. Voilà pourquoi je parlais du judaïsme messianique. Le judaïsme est croire au Dieu d’Israël. Et comme il y a la tendance messianique, certains ont décidé d’être catholiques. C’était donc des prêtres catholiques mais qui étaient toujours attachés au Dieu d’Israël, à la loi d’Israël. C’est donc grâce à eux que j’ai eu la connaissance du Dieu d’Israël. Ça s’est fait progressivement et après la classe de Terminale, ils m’ont envoyé en Israël où j’ai parfait ma connaissance du Dieu d’Israël. Qui peut enseigner mieux la parole de Dieu que ceux qui ont marché avec Dieu-même ? Ce n’est pas quelqu’un qui a connu Dieu il y a dix ou quinze ans qui va m’enseigner la parole de Dieu mais plutôt quelqu’un qui marche avec Dieu depuis six mille ans. Celui dont l’arrière grand-père a connu Dieu, dont le père a connu Dieu et lui-même connait Dieu qui peut te parler de Dieu. Quand il parle, il sait de quoi il parle. Là où nous disons : “il est écrit”, pour eux c’est une histoire vivante qui coule dans leurs veines de père en fils depuis six mille ans. C’est donc ceux-là qui m’ont révélé la connaissance de leur Dieu et je bénis Dieu pour cela parce que personne ne Le connait plus que ceux qu’Il a Lui-même choisis.

De façon concrète, comment s’est passée votre formation en Israël ?

Ça n’a pas été facile car il y avait un problème de langue. Il faut dire qu’il faut faire preuve d’endurance. Et quand tu es un élu de Dieu, Dieu te facilite les choses. C’est-à-dire que là où ça sera difficile pour toi, Dieu va permettre que tu puisses assimiler. Tout se fait avec l’aide de Dieu. Sinon dans les premiers moments c’était un peu chaud, mais comme c’était des prêtres catholiques, ils m’ont appris d’abord le Latin.

Combien d’années a duré votre formation ?

Pratiquement 3 ans en Israël, comme Jésus. Mais, j’avais déjà fait environ 8 ans avec eux ici en Côte d’Ivoire. Donc contrairement à beaucoup, je n’ai pas une foi inventée, falsifiée mais j’ai une foi construite dans la douleur, la connaissance du Dieu d’Israël, dans la prière et l’invocation. J’ai appris Dieu et marché avec Dieu pendant que j’étais encore à l’internat au Saint Viateur. Donc devenir un rabbin ne s’invente pas, ça se construit dans une relation personnelle et puissante avec Dieu et les forces divines.

Il y en a qui assimilent vos pratiques à de la magie. Qu’est-ce que vous en dites ?

On ne peut pas forcer quelqu’un à venir à la lumière, on peut seulement lui dire que voici la lumière et voici les ténèbres. Dieu a toujours dit qu’Il met devant nous la vie et la mort et qu’Il nous demande de choisir la vie. Dieu a toujours été un Dieu de miracle. Depuis l’Ancien Testament jusqu’au Nouveau Testament, Il a toujours manifesté Son pouvoir par des miracles extraordinaires. Regardez Moïse qui parle à un buisson ardent, qui prend du sable qui le jette dans les airs et ça devient des moustiques et des mouches pour attaquer les Egyptiens. Dieu est un Dieu de puissance. A ceux qui pensent que Dieu n’est pas aussi efficace, je vais dire tout simplement de prendre un peu de leur temps pour relire la Bible. Les miracles de la Bible n’ont rien à voir avec les miracles en carton que nous vivons aujourd’hui. Ce que nous vivons aujourd’hui ne sont pas des miracles bibliques, ce sont des miracles en carton. Un miracle biblique est concret. Quand Moïse met son bâton dans les eaux du Nil et tout devient du sang, ça on l’appelle un miracle. Alors, si quelqu’un pense que le fait qu’on fait des miracles extraordinaires est de la magie, là il n’y a pas besoin d’exhortation biblique mais plutôt besoin d’apprendre à lire et à écrire. Ainsi, dès lors qu’il saura lire de lui-même, il pourra prendre la Bible pour la lire.

Dites-nous guide Kamael, les rabbins vont-ils à l’église ?

Les rabbins ne vont pas à l’église en tant que tel, ils prient dans des synagogues. Jésus a aussi prié dans des synagogues. Pareil pour les apôtres. Les synagogues sont les lieux d’adoration de l’Éternel. Mais il m’arrive souvent d’aller à l’église pour soutenir des amis, des frères qui ont leurs communautés religieuses. Par contre ce qui me dérange dans ces églises, c’est que dans ces églises on va pour danser. Et cela me scandalise. La Bible déclare qu’on n’a qu’à louer l’Eternel avec des pas de danse et l’argument que les gens utilisent c’est que David s’est levé et a dansé. Oui, mais c’était dans les rues de Jérusalem qu’il a dansé et non dans une synagogue ou dans une église ! Quand ils lisent la Bible, où ont-ils vu les apôtres dansé ? Pas même dans les Actes des apôtres qui ont été écrits sur une période de quarante ans. Quand ils se retrouvaient, c’était pour adorer l’Eternel. Donc quand on va dans une église, c’est pour adorer l’Éternel. Ce n’est pas un lieu de réjouissance.

D’ailleurs, c’est le propre des Noirs. Un Noir qui ne va pas à l’église va danser dans les boîtes de nuit. Et un Noir qui va à l’église va danser à l’église. La danse est dans leur comportement. Donc de grâce, ne transportons pas nos comportements de Noir dans nos pratiques spirituelles. C’est ce qui fait que nos pratiques spirituelles ne sont pas puissantes. Depuis que je suis né, je n’ai jamais vu un musulman qui craint Dieu danser dans une mosquée. Dans un lieu de culte, on fait l’adoration et l’invocation. L’adoration, ce sont des paroles pour grandir Dieu, dire ce qu’Il est réellement. L’invocation, quand on a fini d’adorer Dieu, on L’invoque pour faire descendre Son pouvoir. On ne peut pas danser dans un lieu de culte où on dit qu’on appelle la présence du Dieu Tout-Puissant. Ce qui fait que quand je dois aller à l’église, je vais après qu’ils aient fini de danser. Chez les Juifs où Jésus est né et a été crucifié-là, on ne danse pas dans les synagogues. Encore moins les musulmans et les bouddhistes ne dansent dans leurs lieux de prière. Il n’y a que les chrétiens évangéliques et les pratiquants du vodou qui dansent dans leurs lieux d’adoration. Même à l’église catholique, on ne danse pas pendant les messes.

A vous entendre, on dirait que malgré tout, vous avez des relations étroites avec les pasteurs !

Bien sûr ! J’ai beaucoup de protégés pasteurs. Comme je vous l’ai dit plus haut, on n’est pas de la même école, mais il y en a parmi eux qui ont aimé Dieu et qui sont en train de Le servir. Mais ils servent Dieu sur des connaissances profanes. C’est-à-dire qu’ils lisent la Bible, ils vont dans des écoles bibliques dont les professeurs eux-mêmes ne connaissent pas le Dieu qu’ils prêchent, ils établissent des doctrines sur des textes qu’ils interprètent alors que les personnes qui sont habilités à interpréter les textes bibliques sont celles-là mêmes qui ont écrit la Bible et ceux à qui cela a été inspiré. Donc les seules personnes capables d’interpréter la Bible sont les Juifs. Donc si quelqu’un veut servir Dieu, la première chose à faire, c’est d’aller voir les Juifs pour se former à leurs pieds. Mais quand tu prends ta Bible, tu la lies et tu transformes en doctrine la façon dont tu la comprends, c’est un danger. Voilà pourquoi il y a eu beaucoup de pasteurs morts cette année. Et chaque année, les décès de pasteurs ne comptent plus. Moi, je n’ai jamais vu un Juif être envoûté mais j’ai vu des pasteurs qui ont été tués par des sorciers. Je n’ai jamais vu un Juif qu’un sorcier a affronté.

D’ailleurs, les sorciers fuient les Juifs à cause de leurs pratiques spirituelles car les Juifs brillent, ils rayonnent. Et ceux qui font les invocations d’Israël rayonnent et brillent donc les sorciers les fuient. Mais tu vois des pasteurs lutter avec des sorciers. C’est parce qu’ils n’ont pas la connaissance du Dieu d’Israël. Le Dieu d’Israël Se révèle à ceux qui ont Sa connaissance. Donc si vous connaissez la vérité partiellement, comment vous serez affranchis ? Je profite pour rendre hommage à certains pasteurs qui sont morts au combat tels que l’apôtre Dao Souleymane, le révérend Camara et d’autres qui ont prêché l’évangile pendant longtemps. Ils sont morts la Bible à la main, en gardant le flambeau de l’évangile. Notre rôle n’est pas de rendre hommage aux morts, mais plutôt aux vivants et on demeure vivant longtemps lorsqu’on a la connaissance du Dieu d’Israël.

Voilà pourquoi j’ai des protégés pasteurs. Je leur apporte la loi d’Israël et je leur apprends comment faire face aux puissances des ténèbres réellement. Je les canalise afin qu’ils arrivent progressivement à la connaissance parfaite de la loi d’Israël. Je leur explique par exemple qu’il y a des miracles qui s’opèrent par la prière, qu’il y en a d’autres qui s’opèrent par les invocations et actions prophétiques. La Bible nous dit qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Tout ce qu’on raconte aujourd’hui, les Juifs l’ont raconté il y a trois mille, quatre mille ans. A tout problème sur la terre, Dieu a donné des invocations pour faire descendre Son pouvoir pour le régler.

Y a-t-il d’autres rabbins en Côte d’Ivoire ?

Oui, il y en a plein d’autres. Il y a même une synagogue à M’Badon, aux II Plateaux également. Mais franchement ce sont des cercles un peu fermés parce que Dieu avait demandé au peuple d’Israël de ne pas se mélanger aux peuples environnants pour ne pas qu’ils prennent leurs mauvaises coutumes, pour ne pas qu’ils corrompent le peuple de Dieu. C’est donc ce qui est resté. Parce qu’en général si quelqu’un ne comprend pas la parole de Dieu, il peut y introduire ses propres coutumes et c’est ce que je reproche d’ailleurs à l’église. Voilà pourquoi dans les synagogues ce sont des gens qui connaissent réellement Dieu qui s’y réunissent pour L’adorer.

Est-ce qu’on peut considérer les rabbins comme des chrétiens ?

Je préfère qu’on nous considère comme des disciples de Christ. Jésus a toujours appelé Ses apôtres, disciplines, alors nous sommes des disciples de Jésus. Mais nous faisons un christianisme supérieur, le christianisme originel, le plus puissant des christianismes existants.

Ce qui veut dire que vous avez des pratiques efficaces alors !

Bien sûr ! On ne fait pas de l’invention dans notre foi. Nos pratiques sont efficaces parce que ce ne sont pas des pratiques inventées. Ce sont des pratiques enseignées par les prophètes, les guides d’Israël depuis le premier de tous les guides qui est Moïse jusqu’au dernier guide dans l’Ancien Testament qui est Malachie. Donc Dieu révèle à Ses enfants comment on procède devant chaque cas. Voilà pourquoi Jésus a pris le temps de former Ses disciples pendant trois ans afin qu’ils ne fassent pas de prières inventées, falsifiées comme nous en voyons aujourd’hui. Ne soyez donc pas étonnés de l’efficacité des disciples de Jésus. Ils avaient une bonne connaissance du monde spirituel. Nous, on n’en a pas ! Et même quand il arrive qu’on en ait, en général elle est fausse parce qu’elle est basée sur des coutumes et des humeurs ou sur des témoignages douteux.

Comment est-ce qu’on peut rencontrer une communauté judaïste ou un rabbin ?

C’est très simple, il suffit d’aller dans une synagogue pour rencontrer le rabbin. S’il estime que ta demande est sincère et que tu as une soif de la connaissance du Dieu d’Israël, il va te demander de rejoindre la communauté. Mais si après votre échange, il estime que tes motivations sont douteuses, il va te demander simplement d’aller prier dans une église.

Est-ce que tout le monde peut venir vous voir pour bénéficier de l’efficacité de vos pratiques ?

La Bible déclare que Jésus est venu pour que Ses brebis aient la vie, aient la vie en abondance. Comme je l’ai dit tantôt, le judaïsme est le christianisme supérieur, le christianisme avec tous les pouvoirs de Dieu. C’est-à-dire les pouvoirs défensifs et offensifs de Dieu, les pouvoirs de prospérité de Dieu. Là, je ne suis pas en train de vous dire de venir me donner une telle somme et puis Dieu va vous bénir car c’est de l’escroquerie ecclésiastique. Donc tout le monde peut venir nous voir. Mais il est à la fois difficile de nous voir parce qu’on ne va pas te forcer à suivre la loi de Dieu. Jésus a dit : “Je suis venu pour que mes brebis aient la vie, aient la vie en abondance” donc si tu viens me voir et que je me rends compte que ton problème est causé soit par l’ignorance, soit par des démons ou par la méchanceté des Hommes, je vais neutraliser tout ça par les prières et invocations d’Israël et essayer de rétablir ta vie, la reconstruire et tu continues d’aller dans ton église tout simplement. Il y a des musulmans et des chrétiens, qui viennent nous voir. Même si un féticheur vient nous voir parce qu’il a des problèmes, on va prier pour lui et l’exhorter à abandonner ses fétiches. Mais déjà même quand les féticheurs viennent nous voir pour qu’on prie pour eux, c’est déjà la preuve que la connaissance du Dieu d’Israël est supérieure à leurs fétiches. Ils savent que nos pratiques sont supérieures. On dit que c’est le supérieur qui bénit l’inférieur. Nous, on ne lutte pas avec les sorciers. Si nous devons rentrer dans un combat spirituel avec quelqu’un, c’est contre les occultistes, la franc-maçonnerie, les illuminatis, la rose-croix et les autres loges. Eux peut-être qu’on peut prendre notre temps pour les affronter. Sinon la sorcellerie, c’est pour les enfants. Donc si quelqu’un a un problème de sorcellerie, en général si ce n’est pas la haute sorcellerie, je les oriente vers les églises ou les camps de prière pour qu’il aille faire régler ses problèmes là-bas. Mais si quelqu’un a un problème avec une loge occulte ou mystique, une secte noire ou de la magie indienne, là on peut décider de faire face à ça.

J’imagine que vous êtes beaucoup attaqués !

La notion d’attaque est relative. Les démons attaquent ceux qui sont du même acabit qu’eux. Par exemple, vous pouvez faire palabre avec votre voisin parce que vous habitez sur le même palier. Mais vous ne pouvez pas faire palabre à quelqu’un qui habite à 50 kilomètres de chez vous ! C’est pour dire que les hommes de Dieu qui disent qu’ils sont attaqués sont du même niveau spirituel que ceux qui les attaquent. Les pasteurs sont beaucoup attaqués parce qu’ils n’ont pas une dimension spirituelle pas trop élevée de celle des sorciers. Mais quand la connaissance du Dieu d’Israël est dans la vie de quelqu’un ou quand la personne a la connaissance des invocations ou des pratiques du Dieu d’Israël appliquées par les prophètes qui ont marché avec Dieu qui nous ont légués leur héritage spirituel et cités dans la Bible, un sorcier n’a pas l’idée de l’attaquer qui effleure son esprit parce qu’il veut rester en vie. Pourquoi risquer sa vie avec quelque chose ou quelqu’un qui est inattaquable ? Est-ce que vous avez déjà entendu qu’un Juif a été tué par un sorcier ou envoûté ? Nous on n’a pas d’attaques en tant que tel et si cela arrive c’est que c’est du fait des loges mystiques, des occultistes ou la haute magie indienne. J’ai eu quelques petits soucis avec quelques loges à Abidjan, mais jamais avec des sorciers familiaux et autres. Mais la preuve, Kamael Shem est encore vivant. Pour résumer, on subit des attaques mais pas n’importe lesquelles.

Comment l’on doit-il se tenir pour terminer en beauté cette année ?

L’on doit d’abord faire des prières de repentance pour demander pardon à Dieu pour toutes ses erreurs. Et en plus, faire des bains de purification. Nos corps sont comme des aimants. Si ton corps est sale, il va attirer vers toi de mauvais événements. Au contraire, si ton corps est propre, il va attirer vers toi de bons événements. Alors, quand tu purifies ton âme, il faut purifier ton corps.

Que conseillez-vous aux populations ?

Aujourd’hui on parle de christianisme parce qu’il y a le judaïsme. Jésus est venu accomplir la loi et non pour l’abolir. Les gens ont une mauvaise compréhension des évangiles et c’est pourquoi ils sont inefficaces. A chaque passage de la Bible sont rattachés des anges. En retranchant des parties de la parole de Dieu, tu diminues des pouvoirs divins qui sont libérés dans tes prières. Je pourrais donc dire aux populations qu’il faudrait qu’elles apprennent à connaitre davantage le Dieu d’Israël. Jésus a dit : “mon Père et moi, nous sommes un” ; en connaissant Jésus, tu connaitras le Dieu d’Israël. Il y a des gens qui ne connaissent même pas Jésus, ils n’ont que Son nom à la bouche. Donc ils ne peuvent pas connaitre le Père. Puisqu’Il a dit que nul ne va au Père que par Moi. C’est-à-dire que pour connaitre le Dieu d’Israël, il faut d’abord connaitre Jésus. Voici pourquoi Jésus disait : “je suis le chemin, la vérité et la vie”, “nul ne va au Père que par moi”. Si tu ne connais pas Jésus, comment pourrais-tu connaitre le Dieu d’Israël ? La première étape de la vie d’un chrétien est de connaitre Jésus qui est le chemin pour parvenir à Son Père qui est le Dieu d’Israël. Donc Jésus n’est que le chemin pour parvenir au Dieu d’Israël. Je prends un exemple simple, pour aller à Yamoussoukro qui est le Dieu d’Israël, je dois emprunter l’autoroute du nord qui est Jésus. Et si une fois sur l’autoroute je m’assoie, je n’arriverai pas à Yamoussoukro. Et c’est ce que beaucoup de personnes font. Elles empruntent le chemin de la connaissance de Dieu mais n’arrivent pas au bout de leur connaissance de Dieu. Les gens ont une connaissance partielle de Dieu, ils n’arrivent pas au bout de leur quête spirituelle. Voilà pourquoi ils sont toujours dans les problèmes et chez eux, les années suivent et se ressemblent.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook