Rhdp/Du rififi au sommet de l’Etat !

L’hebdomadaire jeuneafrique a lancé un pavé dans la marre en révélant qu’un conciliabule s’est tenu entre Hamed Bakayoko, Alassane Ouattara et le sieur Bictogo à la présidence il y a trois (3) jours s’est déroulé dans une ambiance électrique. Ce dernier a menacé de quitter le RHDP si Hamed Bakayoko était désigné premier ministre.

Le journal qui donne l’information souligne qu’Hamed Bakayoko fait face à un feu nourri organisé par les proches de feu Gon Coulibaly en complicité avec – Bictogo et le frère de Ouattara surnommé Photocopie. Ajouté à cela des ministres proches du « Lion » ont brandi aussi la même menace de démission. Il s’agit entre autres d’Amadou Koné, Mamadou Touré, Myss Belmonde. Le président Alassane Ouattara, très embarrassé, réfléchit à nommer à la primature l’ancien directeur général des Impôts Lambert Feh Késsé  – ou – Tiemoko Meylet, un  proche de son frère Téné Ouattara dit Photocopie.

La pression est si forte que le chef de l’Etat a dû reporter le prochain conseil des ministres au 29 Juillet.

Par ailleurs, selon toujours jeuneafrique.com,  cette ambiance de tensions est corroborée par les propos de Bictogo sur les antennes d’une radio étrangère, qui évoquait une possible guerre des Dauphins si le président Ouattara n’était pas candidat à un troisième mandat.

On peut dire qu’à trois (3) mois de la présidentielle, le Rhdp qui affichait une sérénité inexpugnable est empêtré dans une crise interne qui l’expose à une implosion. Sans omettre le vide constitutionnel qui persiste au sommet de l’état dépourvu de premier ministre, de vice-président, d’u président de l’assemblée nationale du président du Sénat.   Du rififi donc au sommet de l’Etat !

Source : jeuneafrique.com

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook