Fleur Esther Aké M’BO (FPI) répond à Anne Ouloto: “il y a bel et bien eu un génocide du peuple Wê”

On dit qu’une personne a une “mémoire d’éléphant” pas parce que cette personne a le volume d’un corps d’éléphant, mais parce que cette personne retient tous les faits qui sont passés sans en oublier le moindre détail.
Mme Anne Ouloto, l’idéal aurait été d’avoir une “mémoire d’éléphant” proportionnelle à votre masse corporelle, qui en partie vous a valu le surnom de “Bulldozer”, afin de ne pas oublier les récents massacres perpétrés contre le peuple Wê, votre peuple.

Mme la Ministre Anne Ouloto, je vous croyais différente des habitants de votre case inachevée et sans fenêtres, mais je réalise que, vous aussi, vous avez fait l’économie de votre intelligence pour rejoindre cette case et que le virus du mensonge qui sévit dans ce parti, vous a été inoculée.
Récemment, nous étions à Duékoué pour la fête de la liberté édition 2019, et je puis vous apprendre qu’il y a bel et bien eu un génocide du peuple Wê. Les traces sont là, les fosses communes contenant d’innombrables cadavres l’attestent. Le spectacle des familles inconsolables qui égrènent les identités des pertes en vies humaines est insoutenable. Nos cœurs sont meurtris lorsque vous niez cette réalité.

Oui, vos frères Wê ont été massacrés, une purge planifiée a été exécutée. Les preuves foisonnent, et pourtant vous êtes la seule qui n’a rien vu ou du moins qui feind de ne rien savoir pour justifier votre poste.
Depuis que le parti à la case est aux affaires, votre chef et sa clique n’ont jamais effectué une visite chez les Wê pour s’imprégner des réalités de ce peuple. Vous faites fi des souffrances qu’ils ont vécues et subies. Je vous invite à quitter de temps en temps vos salons, vous les politiciens de bureaux et de salons, et à retourner sur les traces de l’histoire car cela vous évitera de dire des âneries.

Je me pose la question de savoir pourquoi la femme Wê  Anne Ouloto et  Mr Adama Tounkara, Dioula de Duékoué, qui a même son domicile que j’ai vu à Duékoué, n’ont jamais commémoré les événements douloureux que le peuple Wê a connus ?
Par contre, des cadres de votre parti ont commémoré “les 7 femmes présumées mortes” à Abobo, commune jadis dirigée par Mr  Adama Tounkara, le Dioula de Duékoué. Je voudrais demander à ce dernier pourquoi commémore-t-il les morts de la commune qu’il a dirigée alors qu’il oublie les morts de Duékoué sa ville natale ?
Y a t’il des morts qui méritent une commémoration officielle et d’autres non ? Vos cadavres imaginaires d’Abobo dont on accuse le Président  Laurent Gbagbo, ont-ils plus d’importance que les victimes du génocide Wê, dont l’extermination a été orchestrée par des MERCENAIRES, des FRCI INCONTRÔLABLES ? Qui voulez-vous protéger en essayant de cacher la vérité Mme la Ministre ?

Je constate que vous tentez à dessein de travestir l’histoire du peuple Wê afin de préserver vos intérêts politiques. La vie humaine est bien plus précieuse que l’argent, les titres et les biens matériels. Il y a des choses que vous pouvez changer, avec votre pouvoir : la nationalité d’origine d’un individu, la constitution, la loi, les résultats des élections, … mais sachez que vous ne pourrez ni changer la vérité, ni effacer de nos mémoires l’histoire vécue par le peuple Wê, peuple martyr. Arrêtez d’insulter notre intelligence car votre mensonge, le mensonge du  RDR alias RHDP, a assez duré et je crois qu’il est temps de remettre les pendules à l’heure.

Pour rappel, le  FPI n’a pas besoin d’utiliser un quelconque génocide comme fond de commerce comme vous le signifiez. Le FPI est une machine puissante, un système bien organisé, beaucoup plus ordonné, crédible, qui a un électorat et des militants engagés. Ce qui n’est pas le cas de votre
Regroupement
Hasardeux des
Déshérités
Politique…dit RHDP.

Fleur Esther Aké M’bo

Comparer

Facebook