Entreprenariat / Le Projet CITi PAYED Côte d’Ivoire entre dans sa  3ème phase d’activité.

 

Par Vouzo Zaba/ Afriquematin.net

« Je vous invite, lorsque les sessions vont commencer, à motiver les autres chefs d’Entreprises  avec lesquels vous serez  partenaires tout le long de cette formation pour qu’ils  investissent  de leur temps car c’est  le seul effort que nous vous demandons  pour que ce programme soit une réussite ».  C’est par ces mots qu’Axel Kadja, Directeur pays Technoserve,  à clos son allocution lors du lancement de la 3ème phase du projet Pan African Youth Dévelopment (PAYED) en Côte d’Ivoire. C’était le mardi 10 décembre  2019 à Abidjan.

Pour cette  phase du projet, Alexis Anouan, chef de projet chez Technoserve, a tenu à expliquer le déroulement de celui-ci : « C’est un projet de 12 mois de renforcement de capacités  des entrepreneurs qui ont été sélectionnés. Ces personnes sélectionnées sont 560 sur Abidjan et 200 personnes sur Yamoussoukro. A Abidjan, on a un décompte de 322 femmes, soit plus de 60% de femmes. De façon pratique, ces bénéficiaires vont recevoir des formations sur 4 mois d’entreprenariat et de coaching associés. Un groupe recevra des visites régulières, un autre recevra une formation en digitale au travers  de vidéos de formation, on aura en outre un groupe de Whats’up professionnel. A l’issu de ces quatre mois, il y aura une évaluation des performances en terme de chiffre d’affaire, d’amélioration de revenus et de création d’emplois. Sur la base de cette évaluation, on va retenir un groupe de 60% de personnes sur l’effectif de départ. Ce dernier recevra un accompagnement pour le montage, le plan d’affaire, l’accompagnement pour l’accès au financement ».

Il n’a pas manqué de souligner  l’innovation majeure qui conduira la trame de cette session. «  L’innovation pour la troisième phase du projet citi PAYED est l’ajout de l’aspect digital à la formation. Avant, celle-ci  se faisait en salle et avec des visites rapprochées. Cette fois-ci, l’accompagnement se fera avec des vidéos de formation qu’ils recevront sur leur Smartphone  et qui les feront interagir avec  le conseiller d’Entreprise à distance ». Et pour est de la délocalisation de cette phase à Yamoussoukro, il en a donné les raisons. « On sera à Yamoussoukro en raison de l’accessibilité, de la situation géographique qui est celle du centre de la Côte d’Ivoire où il y a une forte proportion d’Entrepreneures. Pour preuve, en l’espace de seulement deux semaines, ce sont plus de 200 personnes qui ont pu être mobilisées ».

Pour Edwige porquet, Cadre de Banque,  elle a justifié la présence de la Citi Fondation   à cette cérémonie : «  Technoserve est un partenaire avec lequel nous avons la même vision. N’ayant  ni l’expertise, ni la capacité de pouvoir sélectionner les différents bénéficiaires, notre participation à ce projet sera la mise à la disposition d’un accompagnement financier. Nous pourront seulement  en amont, relativement à des ateliers spécifiques, apporter une expertise technique quant à la bancarisation de certains projets au travers de business plan. Citi Fondation a décidé d’investir 100 millions de dollars pour l’accompagnement de ces projets dans le monde, eut égard aux  projets  de développement durable définis par les Nations Unies dans lesquels la fondation est engagée. Mais la répartition de ce financement  sera faite en fonction des objectifs et besoins  définis par chaque pays. Aussi , avons-nous  insisté pour que la gente féminine soit un peu plus privilégiée afin que soit réduit les inégalités  constatées sous nos tropiques en matière d’autofinancement, d’autosuffisance, d’autonomisation ».

Quant à Marie Laure Amonchot-Djoman, représentant le gouverneur du district d’Abidjan, elle a félicité les principaux acteurs pour la mise en œuvre du Projet PAYED  : « Nous remercions l’ONG  Technoserve et la citi fondation pour ces actions qui s’inscrivent dans la politique globale du gouvernement en matière d’autonomisation des jeunes et des femmes ,  politique dans laquelle notre institution  s’inscrit depuis longtemps en tant que  collectivité décentralisée. C’est pour cela que toute initiative qui va dans ce sens est encouragée par le gouverneur du district d’Abidjan. Nous terminons pour dire que nous sommes  disposés à accompagner ces actions pour tout ce qui relève de notre  compétence ».

Il est à souligner que technoserve est une ONG internationale qui a été fondée il y a de cela 50 ans au Ghana .Son  principe d’intervention se situe dans la recherche de Solutions d’Entreprise pour réduire la pauvreté sur la planète. Ce  projet, qui est à sa troisième édition et qui est financé par la fondation Citi, s’exécute en  Côte d’Ivoire, au Nigeria, au Kenya et en Tanzanie. Il est accessible aux  entrepreneurs, notamment les femmes et les jeunes.

 

 

 

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook