Enlèvement d’enfants en cascade et sacrifices rituels humains en Côte d’Ivoire/Pourquoi un si grand mutisme des gouvernants

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

Le phénomène d’enlèvements d’enfants, leur ôter la vie et  les vider de leur sang en Côte d’Ivoire vient d’atteindre son point culminant. Un record jamais égalé dans cette nation. Quand ça ne se  passe pas à Abidjan c’est à  l’intérieur du pays. Hier la ville de M’Bahiakro pour les mêmes raisons, les exemples sont légion. Cela fait si peur que tout parent, inconscient soit-il, ne dort plus tranquille et ne veut laisser sa progéniture se déplacer seule. La psychose est tellement grande qu’on  n’a plus envie de même laisser les enfants aller à l’école. Tous seuls. Mais pourra-t-on les suivre des yeux partout? Des articles de notre droit sont censés punir le charlatanisme, mais en Côte d’Ivoire cette loi n’est jamais appliquée. Et tant que l’Etat ne fait pas appliquer ces lois votées ces pratiques seront encouragées.

Mais des gens deviennent fous en Côte d’Ivoire? Ils dorment tranquilles en famille et ils font ôter la vie des enfants des autres. Ce que les gens ne savent pas c’est qu’un marabout ne tue jamais un homme de son propre chef. Il y a toujours un instigateur ou un initiateur, un envoyé ou un exécutant et des complices. Mais lorsque l’un des membres est pris la main dans le sac, il supporte tout seul tous les coups et le courroux de la population, de peur de dénoncer celui  qui a passé la commande.. Mais tout ça pour quoi?

Ne serait-ce que pour la course au pouvoir et l’enrichissement facile et illicite. Il est des gens qui sont plus pressés que Dieu. Ne savent-ils pas que nous venons dans ce monde, chacun avec son étoile, sa destinée? Pourquoi tant d’amour pour le pouvoir? Existe-t-il une partie du coran qui autorise le charlatanisme? «Non, l’Islam n’autorise pas la pratique du charlatanisme. Ce sont des fidèles égarées qui s’adonnent à cette pratique. Nos fidèles ont  aussi bien un pied dans le mysticisme, dans l’idolâtrie que le spirituel. Ils ont plus peur du  Satan que Dieu qu’ils disent adorer », éclaircie  un Imam. Sans commentaire. Mais ce qu’il y a lieu d’ajouter c’est que dans ce pays l’Etat semble complice de ces sales pratiques en ce sens  qu’il ne veille pas à l’application des lois de la République. L’une des premières lois votées  sous ce régime c’est bien l’interdiction des vitres teintées, mais cependant ces véhicules aux vitres teintées circulent librement à Abidjan. Et ce sont dans ces véhicules, appelons les choses par leurs noms, que se déplacent ces fameux charlatans-tueurs ou marabouts qu’on adore plus que Dieu sous nos cieux. Faisons attention!!! Pourquoi un grand si grand mutisme  des gouvernants. On a l’impression que Dieu ne nous regarde pas, qu’il ne fait pas attention, lui qui  a formé les yeux, qui sonde le cœur et les reins comme le disent les psaumes 94. Mais nous adressons une seule prière au Tout Puissant. Qu’il ait compassion de la nation et ne nous frappe pas comme Sodome et Gohmorre. Mais qu’il châtie individuellement et proportionnellement complices, exécutants et instigateurs. Nous avons peur pour la Côte d’Ivoire parce que la colère de Dieu frappe collectivement.

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook