District d’Abidjan-Espaces verts/Des lieux de prédilection des bandits et des malades mentaux

Par Haidmond Kaunan-afriquematin.net

Des espaces verts de la belle ville d’Abidjan sont abandonnés et laissés pour compte. Le ministère de l’environnement  et de la salubrité qui aurait d’autres priorités en fait de ses lieux, le bonheur des drogués, des malades mentaux, et mêmes de certains commerçants qui y exposent des articles.

De la commune de Yopougon, en passant par Adjamé et  Cocody , il est triste de constater que soit  la nature a repris ses droits sur des espaces verts soit ils sont devenus le nids de bandits et le logis des fous.Il fait vraiment peur de passer un quart d’heure dans ces lieux à cause de la présence de « ces corps étrangers ». Au niveau de la commune d’Adjamé, par exemple des hors la-loi de la gare routière y descendent régulièrement pour en faire le lieu de rencontre  en vue de  se satisfaire, c’est à dire pour absorber du  chanvre indien. Munis d’armes blanches pour se défendre et pour  agresser le premier nigaud qui pourrait tomber dans leur filet. Si des espaces verts ne servent pas de lieux de rencontres des voyous et des fous ils sont devenus des  lieux de prédilection  ou de cachette des bandits de grands chemins. Et ce, d’autant plus qu’ils ne sont pas régulièrement entretenus pour les apercevoir à distance. Nous attirons l’attention du ministère en charge de l’environnement et du district autonome d’Abidjan sur la situation. En vue d’éviter que espaces verts, loin de faire la beauté de la capitale économique de la Côte d’Ivoire  constituent davantage un danger pour sa population.

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook