Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Distinction : La MUREPOCI rend hommage aux pionniers de la police nationale de Côte d’Ivoire.

Par Vouzo Zaba, Afriquematin.net

Ce samedi 10 novembre 2018, la salle des fêtes de  l’Ecole Nationale de Police, sise à Cocody, a servi de cadre  à  la  célébration des  retraités de ce corps de métier  qui ont tracé les sillons du dynamisme  actuel de cette corporation .la Mutuelle des Retraités de la Police Nationale de Côte d’Ivoire(MUREPOCI) , instigatrice de cette cérémonie, en est à la 4ème édition  de la journée consacrée à ses membres.La MUREPOCI

Accolades, éclats de rire,  remémorations d’intenses souvenirs sont entre autres l’atmosphère qui prévalait à la salle des fêtes de l’Ecole nationale de police ce samedi 10 novembre 2018. Ceux des fonctionnaires qui, par leurs initiatives, ont permis à la police nationale, depuis l’indépendance de la Côte d’Ivoire, de s’adapter aux changements qui ont prévalus au sein de l’administration Ivoirienne, ont été honorés par leurs pairs.  Pour le contrôleur général, Lago Daleba Bernard, président du comité d’organisation de cette cérémonie, ces rencontres ont essentiellement pour but « de partager des moments de joie, de souvenirs et d’intenses convivialités  avec des frères d’armes que nous avons côtoyer tout le long de notre engagement auprès de la mère patrie ». Après avoir relaté la genèse de la mise sur pied de la MUREPOCI et ses objectifs, il  a attiré l’attention de ses pairs sur le choix porté sur les bénéficiaires du jour : « notre choix s’est porté en premier sur les officiers supérieurs pour des raisons de planning. Une autre cérémonie mettra exclusivement à l’honneurs ceux des pionniers, dans les  grades subalternes, dont la  police nationale se doit de témoigner de la reconnaissance ».

La MUREPOCI

Cinquante trois récipiendaires  de par leurs actions et leurs engagements au sein de l’administration policière depuis l’indépendance de la Côte d’Ivoire, ont été distingués. Ce sont entres, l’officier de police Amafou, premier commissaire de police de l’Etat de Côte d’Ivoire, le commissaire Goba Pierre, Le général Attoh Nandjui, les contrôleurs généraux Lorougnon jean Pierre et Yao Kouassi,  le général Babi Adolphe, le Général Brindou  M’Bia, le commissaire divisionnaire Kouadio Bhegnin. D’illustres dames qui ont été, pendant des décennies, les collaboratrices  des  plus hautes autorités de ce ministère, n’ont pas été oubliées. Ce sont Mmes  Coulibaly, Blé Alice, et Kangah Henriette.

Le contrôleur général de police, Lorougnon Jean Pierre, porte parole des récipiendaires, n’a pas manqué, dans son allocution, de témoigner sa gratitude à l’endroit de la  hiérarchie de la police nationale, qui s’est fait représentée au plus haut niveau. La présence, selon lui, du général Youssouf Kouyaté, Directeur général de la police national et du directeur de cabinet du ministre de la sécurité, sont la parfaite illustration et le témoignage le plus flagrant de la reconnaissance de l’Etat de Côte d’Ivoire envers ses serviteurs. Il  a terminé son propos en invitant la nouvelle génération à perpétuer les valeurs de probité et de discipline,  valeurs essentielles à l’accomplissement  des devoirs du policier.La MUREPOCI

Pour  le directeur de cabinet  du ministre Issa Diakité qui a clos, par son allocution, cette cérémonie, La hiérarchie policière se devait d’honorer ceux là mêmes qui ont tracé les sillons  de la modernité de ce corps de métier qui a fait au cours de ces années, la fierté de la Côte d’Ivoire. Il a invité tous les retraités de la police nationale à dynamiser, par leurs présences et leurs actions, cette mutuelle qui, selon lui,  doit désormais être le creuset  de cette  fraternité pour laquelle la MUREPOCI a vu le jour.

 

La MUREPOCILa MUREPOCI

La MUREPOCI

La MUREPOCILa MUREPOCI

Facebook