Covid-19/ Voici les défis de la course au vaccin

Les annonces encourageantes des premiers résultats du candidat vaccin de Pfizer et BioNTech suscitent beaucoup d’espoir, mais le chemin vers un produit efficace, sûr et accessible reste semé d’obstacles.

La course au vaccin contre le Covid-19 s’accélère et le 9 novembre, le géant pharmaceutique américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont annoncé que leur candidat vaccin était efficace à plus de 90 %.

 La biotech Moderna devrait, elle aussi, communiquer ses résultats intermédiaires d’ici à quelques jours. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 48 vaccins sont actuellement en phase d’essais cliniques, dont onze en phase 3, la dernière avant la mise sur le marché. Mais il ne suffit pas d’avoir trouvé un vaccin efficace pour protéger la population. D’autres étapes restent à franchir, et elles sont semées d’embûches.

 Quelques jours seulement après la publication par la Chine de la séquence du SARS-CoV-2, au mois de janvier 2020, plusieurs équipes de chercheurs se sont mises en quête d’un vaccin. Des universités (Oxford au Royaume-Uni, Queensland en Australie) et des start-up se sont lancées dans la course avant d’être très vite rejointes par les géants pharmaceutiques mondiaux : les américains Pfizer, Johnson & Johnson et Merck, les britanniques AstraZeneca et GSK, le français Sanofi.

Aujourd’hui, une multitude de technologies sont en lice, allant des vaccins classiques fabriqués à partir d’un virus vivant atténué, des vaccins conçus à partir de virus bien connus (rougeole, adénovirus…) génétiquement modifiés pour exprimer certaines caractéristiques du SARS-CoV-2, aux vaccins élaborés à partir d’un fragment du code génétique du virus (ARN ou ADN). Aucun vaccin appartenant à cette dernière catégorie n’a jamais été approuvé chez l’homme.

Faut-il noter que les vaccins à ARN de l’allemand BioNTech – allié à Pfizer – et de l’américain Moderna sont les plus avancés.

Source : lemonde.fr

Facebook