Côte d’Ivoire-Election présidentielle/Le Parlement Africain a déploré les incidents survenus lors de la tenue du scrutin

Par Jean Marie Aka/afriquematin.net

A l’invitation des autorités ivoiriennes, le Parlement Africain de la société civile (Posaci) s’est rendu depuis le 10 octobre 2020 en Côte d’Ivoire pour prendre part à l’observation du processus électoral dans ce pays. A la fin du scrutin présidentiel qui s’est passé le 31 octobre 2020, ces observateurs ont rencontré la presse hier lundi  2 novembre en vue de faire une déclaration relative à leur mission.

Dans cette communication, la mission a fait part de sa satisfaction quant à l’organisation et au déroulement des élections du 31 octobre 2020. C’est la raison pour laquelle la Posaci « déclare le scrutin du 31 octobre 2020 libre et démocratique ». Car pour les 140 observations, « cette élection s’est déroulée dans le calme, la sérénité, l’équité et la transparence ».

Les  membres dudit parlement ont également noté la bonne organisation, la participation massive des électeurs au scrutin. La quasi-totalité des bureaux de vote ont ouvert leurs portes aux heures indiquées aux électeurs qui étaient bien disciplinés, a fait remarquer la déclaration.

Toutefois, ils  ont déploré le fait que des électeurs n’aient pas pu se rendre sur leur lieu de vote pour exercer leur devoir civique. Ce fut le cas pour les électeurs des localités de  Yamoussoukro, de Divo et de l’Iffou, précise le rapport. « Ces incidents, a souligné la porte-parole a été sans conséquence sur l’intégrité des votes ».

Après la présentation de ce rapport, Cyrille Guegan le chef de la mission a promis d’organiser dans les jours à venir une conférence de presse. Le but de cette rencontre sera de bien expliquer les résultats de leur mission d’observation.

Faut-il rappeler que les membres de la Posaci  ont supervisé le processus électoral dans les différentes régions et ont sillonné les bureaux de vote dans leur zone de compétence.

Facebook