Comment Koua Justin sauva William Atteby d’un lynchage à la levée de corps de Sangaré Aboudramane à Ivosep

Par Michel Mangou – Afrique Matin.Net

Un incident a failli tout gâcher lors de la levée de corps du Vice-président du FPI, le professeur Sangaré Aboudramane, ce samedi 1er décembre à Ivosep de Treichville. Pour cause, un militant zélé n’a pas apprécié la présence de l’ex-député, l’honorable Willam Attéby, à cette cérémonie et le lui a fait savoir. Ce qui n’a pas plu à l’ancien Porte-Canne de Simone Gbagbo qui lui a administré une paire de gifle.

L’action s’est déroulée dans la cour. Vu la foule qui venait vers lui, il s’est enfui pour se réfugier dans la salle de la cérémonie. c’est alors que les militants très énervés et surexcités ont décidé de lui faire la peau à sortie. « Nous avions décidé cette fois-ci de l’attacher avec AFFI à leur sortie pour les mettre dans un sac », a témoigné un des militants. Mais ce projet est vite parvenu aux oreilles de Madame Simone Gbagbo par un cadre du parti. « Madame si vous ne réagissez pas très vite, nous allons connaitre un drame encore.

Car les milliers de jeunes au dehors ont décidé de faire la peau à AFFI et Attéby ». Immédiatement, l’ex-Première Dame à dépêché M. Koua Justin pour ramener le calme qui s’est adressé à la foule, sous forme de meeting, en ces termes: « La Première Dame me charge de vous dire que le Président Laurent Gbagbo depuis la Haye pleure son Jumeau, il pleure son frère. Tout ceux qui sont dans la salle pleure Sangaré. Elle vous demande de ne pas céder à la provocation jusqu’à ce que nous accompagnions notre papa à sa dernière demeure. Ils sont nombreux ceux qui ont décidé de vous provoquer mais ne cédez pas. Vous êtes d’accord ?  » tous ont répondu en choeur: « oui ». C’est ainsi que la tension a été évacuée.

Les commentaires sont fermés.