ads bas

CENI-HCC : Vers deux résultats différents ?

ads bas

Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a confirmé la fiabilité des résultats provisoires de l’élection du 07 novembre, proclamés samedi dernier.

Me Hery Rakotomanana a encore une fois réitéré hier devant la Représentante du Système des Nations Unies Violette Kakyomya, et l’ambassadeur de l’Union européenne Giovanni Di Girolamo, que la CENI a fait son travail dans la neutralité, l’indépendance et l’intégrité. « Il y a eu certainement des limites et des imperfections dans la conduite du processus électoral, étant donné l’inexpérience de certains intervenants au processus, mais aussi une insuffisance d’infrastructures dans notre pays. Mais nous pouvons affirmer sans aucune hésitation qu’il n’y a pas eu de manipulation, ni de détournement de voix au niveau de la CENI », a martelé le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante. Me Hery Rakotomanana d’enfoncer le clou : « La CENI est ouverte à tout audit contradictoire du logiciel qu’elle a utilisé et, à toute confrontation des procès-verbaux, bureau de vote par bureau de vote s’ils sont ordonnés par la juridiction compétente. » Du côté de la HCC, on a déclaré que le juge constitutionnel utilise un logiciel autre que celui utilisé par la CENI dans le traitement des résultats électoraux. Assistera-t-on alors à deux résultats différents du scrutin du 07 novembre 2018 ?

Deuxième tour. A entendre le président de la CENI, même si Ambohidahy utilise un logiciel autre que celui utilisé à Alarobia, les résultats provisoires proclamés samedi dernier ne devraient pas changer. Hier, les partenaires techniques et financiers de Madagascar ont confirmé leur confiance envers la Commission Electorale Nationale Indépendante. En effet, l’Union européenne a officialisé sa seconde contribution au Fonds commun du projet de Soutien Au Cycle Electoral de Madagascar (SACEM). Cette deuxième contribution s’élève à 1 287 770 USD. D’après le nouvel ambassadeur de l’Union européenne Giovanni Di Girolamo, cette contribution s’inscrit dans le cadre de l’organisation du deuxième tour de l’élection présidentielle prévue le 19 décembre de cette année. « L’Union européenne s’est engagée pour le renforcement de la démocratie à Madagascar. Elle l’a spécifiquement fait pour cette démocratie. La mission d’observation électorale de l’Union européenne était là au premier tour, et elle sera encore là au second tour », a expliqué Giovanni Di Girolamo.

En pré-campagne. En tout cas, même les deux candidats qui arrivent en tête des résultats provisoires du scrutin du 07 novembre ne croient plus à un « premier tour dia vita ». Raison pour laquelle Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina se lancent déjà dans la pré-campagne. Autrement dit, ils se préparent au second tour. Si le candidat n°25 s’est rendu dans la région d’Ambovombe Androy hier, le candidat n°13 a effectué une descente dans le « fokontany » d’Andohatapenaka (Antananarivo). Cette pré-campagne s’explique par le fait que les deux candidats n’auront que 15 jours pour la campagne électorale proprement dite qui débutera le 03 décembre. Par ailleurs, les observateurs internationaux ne sont pas encore rentrés chez eux. Du côté de la CENI, son vice-président Thierry Rakotonarivo a réitéré que la liste électorale utilisée au premier tour sera réutilisée le 19 décembre prochain. Visiblement, la CENI maintient le cap malgré les critiques dont elle faisait l’objet ces derniers temps. « Des critiques nous ont été adressées. Mais la plupart d’entre elles ne sont pas fondées. Par contre, nous prenons en compte celles qui sont fondées », a rassuré hier le président de la CENI. Bref, on s’achemine vers le second tour au cours duquel s’affronteront Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina. Mais l’on assiste déjà à des coups bas, avec cette histoire d’acharnement judiciaire contre l’opérateur économique Mbola Rajaonah qui figure parmi les soutiens annoncés du candidat n°25. Les partisans de Marc Ravalomanana « appellent à l’arrêt de ce genre de pratique à un moment où des tensions politiques sont perceptibles ».

SOURCE:http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2018/11/23/ceni-hcc-vers-deux-resultats-differents/

Les commentaires sont fermés.