ads bas

Benedicta Aké, la chorégraphe Ivoirienne qui a séduit l’Allemagne

ads bas

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net

Séance de formation des enfants aux Arts Corporels africains, à Berlin.

Arrivée en Allemagne seulement en 2015 avec son époux de nationalité Allemande, Benedicta Aké fait déjà parler d’elle à travers son talent multidimensionnel. Chorégraphe, instrumentiste, dramaturge, musicienne et danseuse hors-pair, elle est entièrement absorbée par les nombreuses sollicitations notamment télés, galas et festivals auxquelles elle prend part sans répit.

L’artiste en pleine démonstration

Ce sont des événements au cours desquels, la Compagnie Gbassé qu’elle dirige a fait montre d’un savoir-faire artistique qui lui vaut aujourd’hui l’autorisation de réaliser des stages d’apprentissage des grands classiques ivoiriens de la danse au pays de la Chancelière Angela Merkel.

C’est ainsi que du 23 au 24 novembre 2019 prochain, Benedicta Aké tiendra un grand stage de BOLLO SUPER dans la capitale Allemande, Berlin. L’engouement autour de l’événement qui a déjà enregistré la participation de plusieurs dizaines de personnes alors qu’il n’est prévu qu’une centaine de places, montre bien l’intérêt que les Allemands vouent au travail de la chorégraphe ivoirienne.

Issue de l’EDEC de Rose Marie Guiraud où elle a passé plus de 11 années d’apprentissage et de coaching, Benedicta Aké  monte sa propre compagnie, Le Gbassé, à l’orée des années 2002 à San-Pedro pour réaliser son rêve, celui de monter ses propres chorégraphies. Elle connait très vite du succès et fait le tour du monde jusqu’en Chine avec sa compagnie. Aujourd’hui basée à Berlin, elle se présente comme l’unique ambassadrice de la culture ivoirienne en Allemagne.

Les commentaires sont fermés.