Dépêche du mercredi 27juillet 2022

Sélection de Masseu Tally (stagiaire) afriquematin.net

CÔTE D’IVOIRE

Le ministre des Ressources Animales et Halieutiques au maroc

Le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Sidiki Tiemoko Touré séjourne à Rabat au Maroc, dans le cadre de la réunion préparatoire de la 19eme Conférence des Parties de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d’extinction (CITES) et la 68e réunion de la Commission baleinière internationale (CBI68). En marge de cette réunion, le Ministre a visité le mardi 26 juillet 2022, à Rabat, les locaux du bureau de la confère…

AFRIQUE

Emmanuel Macron au Bénin pour parler culture et sécurité

Le président français Emmanuel Macron serre la main du ministre béninois de la Culture Jean-Michel Abimbola sous le regard des ministres des Affaires étrangères Aurélien Agbenonci et des Finances Romuald Wadagni à son arrivée à l’aéroport de Cotonou, le 27 juillet 2022, pour sa première visite officielle au Bénin.

Après une visite au Cameroun mardi, au cours de laquelle il s’est entretenu avec le président Biya, le président français est ce mercredi 27 juillet au Bénin, où il sera reçu en fin de matinée par son homologue, le président Patrice Talon. Les deux hommes visiteront ensuite l’exposition consacrée aux 26 œuvres des trésors royaux d’Abomey restituées par Paris en novembre dernier. La culture sera donc au menu de ce déplacement, tout comme les questions sécuritaires.

 La demande de pardon de Blaise Compaoré à la famille de Thomas Sankara

L’ex-président burkinabè Blaise Compaoré a publiquement formulé des excuses pour l’assassinat de Thomas Sankara en 1987.

« Un pas vers la réconciliation nationale qui intervient sur le tard », titre le quotidien Le Pays au Burkina. « Blaise Compaoré est sorti de son mutisme sur sa responsabilité dans l’assassinat de Thomas Sankara, en faisant un étonnant mea culpa, note le journal, à travers un message lu par le porte-parole du gouvernement burkinabè. »

« En faisant publiquement amende honorable, l’ancien président du Faso a voulu se débarrasser du poids de ce passé lugubre », estime Le Pays. « En cette année 2022 voulue par les autorités de la transition comme année de la réconciliation nationale au Burkina, cette démarche de Blaise Compaoré est à saluer, d’autant qu’il ne formule pas de demande d’excuses, qui, d’un point de vue étymologique disculpe et met hors de faute, mais plutôt de pardon, qui prouve qu’il a enfin pris conscience et assume la nature préjudiciable de la sauvagerie que des soldats surexcités avaient exécutée en son nom et pour son compte, le 15 octobre 1987 », conclut Le Pays.

RDC/ Mise en place d’une enquête pour établir les responsabilités des morts de Goma et Butembo

En RDC, 15 personnes, dont 12 civils et trois casques bleus, ont été tuées lors des manifestations de lundi et mardi dans les villes de Goma et Butembo. Des manifestations contre la présence de la mission onusienne dans le pays. Mardi 26 juillet lors d’une conférence de presse conjointe dans la capitale, les autorités congolaises et la Monusco ont annoncé la mise en place d’une commission d’enquête mixte pour établir les responsabilités sur les tirs qui ont fait des victimes

EUROPE

Guerre en Ukraine/la Turquie au centre du jeu diplomatique à propos des céréales

Alors que la Russie continue de bombarder plusieurs régions de l’Ukraine, un accord signé vendredi dernier 22 juillet en Turquie est censé débloquer d’ici à quelques jours ou semaines les exportations de céréales ukrainiennes. Le premier développement concret lié à l’accord est qu’un centre de coordination chargé de superviser le transport des céréales doit ouvrir à Istanbul, ce 27 juillet.

Économies de gaz/soulagement en Allemagne après l’accord à Bruxelles

 Après cinq jours de vifs débats, les États membres de l’Union européenne se sont mis d’accord pour réduire leur consommation de gaz de 15%. Le texte comporte des exceptions pour certains pays. Mais l’objectif, c’est bien d’économiser le gaz en préparation de l’hiver pour aider les pays les plus dépendants, notamment l’Allemagne.

C’est le soulagement qui domine à Berlin, où l’on salue la « solidarité européenne ». En cas de « risque de grave pénurie » – en clair, si la Russie ferme complètement le robinet du gaz -, l’Allemagne pourra en effet compter sur les réserves de ses voisins pour continuer à chauffer sa population et, surtout, faire tourner ses usines.

 Hongrie/après un discours d’Orban jugé raciste, une de ses plus proches conseillères démissionne

 Les déclarations jugées racistes du Premier ministre hongrois Viktor Orban ne passent décidément pas. Après son discours de samedi 23 juillet contre « le mélange racial », les réactions indignées se sont multipliées en Europe comme au sein de la classe politique nationale. L’une des conseillères les plus anciennes du Premier ministre a même annoncé sa démission.

AMERIQUES

Équateur/une enquête sur des objets patrimoniaux éclabousse l’ancien président Moreno

 C’est une affaire qui se rapproche de l’ancien président Lenín Moreno, au pouvoir de 2017 à 2021. Un musée abrité dans les locaux de la présidence de l’Équateur à Quito a été inspecté mardi 26 juillet par le parquet dans le cadre d’une disparition présumée d’objets patrimoniaux.

Panama/levée des barrages routiers et poursuite des négociations

 Les routes qui étaient bloquées au Panama depuis trois semaines pour dénoncer la cherté de la vie ont été débloquées mardi 26 juillet par les manifestants, tandis que les négociations se poursuivent entre les syndicats et le gouvernement, a annoncé le ministre de la Sécurité, Juan Manuel Pino.

Canada/le pape François attendu au Québec où les attentes des autochtones sont grandes

Le pape François, arrivé au Canada dimanche 24 juillet, va passer les deux prochains jours dans la région de la ville de Québec. Comme dans l’ouest du pays, il va rencontrer de nombreux autochtones, dont certains sont des survivants des pensionnats religieux dans lesquels près de 150 000 enfants ont été privés de leur culture, de leurs parents, et subi des sévices. Ce mercredi, il saisira peut-être l’occasion d’aller plus loin lors d’un discours diffusé en direct dans un grand parc de la ville.

Les attentes sont grandes envers les paroles que va prononcer le pape François à Québec. Le souverain pontife a déjà exprimé des excuses pour les actions commises par des religieux, mais beaucoup aimeraient qu’il aille plus loin en dénonçant le rôle qu’a joué l’institution ecclésiastique dans ce que beaucoup de représentants des Premières nations considèrent comme un génocide culturel.