Sommet Climate Chance-Afrique 2018/Le grand rendez-vous des acteurs non étatiques sur le climat

Par Brou François/afriquematin.net

En collaboration avec l’Association Climate Chance, l’Assemblée des Régions et des Districts de Côte d’Ivoire (ARDCI)  organise depuis hier jeudi 28 juin  le Sommet « Climate Chance-Afrique 2018 ». La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence du Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable, Anne Désirée Oulotto qui représentait le parrain, le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly. Rassembler les acteurs non- étatiques africains dans leur diversité, travailler sur des feuilles de routes-sectorielles et opérationnelles, faire entendre et délivrer les messages communs, tels sont les objectifs fixés par ce sommet. Ouvrant la série des allocutions, le Sénateur Ronan Dantec, président de l’Association Climate Change a souligné que tous « doivent jouer leur partition face au phénomène climatique ». Quant au Gouverneur, Beugré Mambé, il a plaidé pour «l’accessibilité au financement à long terme et à  taux réduits ». Pour le président de l’Ardci, le ministre Aka Aoulé, la tenue de ce   sommet « vise à mutualiser nos réflexions, nos compétences, nos efforts pour construire un message fort des acteurs non-étatiques africains, de montrer notre engagement et surtout définir et proposer des stratégies et des mécanismes opérationnels allant dans le sens de la prise en compte réel de nos attentes, nos besoins face aux défis qu’imposent les changements climatiques ». A l’en croire cette rencontre de haut niveau qui s’est ouvert hier  jeudi pour prendre fin  ce vendredi donne des opportunités pour mieux structurer leurs actions, « en vue du plaidoyer en faveur d’une prise en compte des acteurs non-étatiques dans les dispositifs nationaux et internationaux », a-t-il indiqué. Anne Oulotto, qui, au nom du premier ministre Amadou Gon Coulibaly,a traduit tout l’intérêt que porte le Gouvernement de Côte d’Ivoire à la question du réchauffement climatique. A ces retrouvailles, l’on note   plus d’une centaine de personnalités issues de plus d’une trentaine de pays du monde dont plus d’une vingtaine venant de pays africains et plusieurs acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre les changements climatiques qui prennent part aux travaux. Le Président du Sénat Jeannot Ahoussou Kouadio, par ailleurs ancien président de l’Ardci a rappelé pour sa part que les ressources devraient automatiquement suivre les transferts de compétences, « c’est une obligation constitutionnelle. Etant nous-même président du Sénat, je voudrais vous rassurer que l’application sera effective », s’est-il vu optimiste.    Aux participants, il a souhaité des échanges francs et constructifs afin qu’au terme des travaux, ils puissent  « disposer d’une stratégie commune », a-t-il également souhaité. Notons qu’’au nombre des invités de marque figure le maire de la commune   de Ouagadougou dont la présence a donné un cachet spécial à cette cérémonie.

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook