Lutte contre le réchauffement climatique/Les experts africains prescrivent l’ordonnance

Par Pacôme Gnéninhou(stagiaire) afriquematin.net

Le District d’Abidjan a abrité du mardi 26 au mercredi 27 juin 2018, en présence du président de l’Ardci le ministre Aka Aouélé Eugène,  le séminaire du Réseau africain des experts pour les Forêts, l’Agriculture, l’Energie et le Changement Climatique, (Refacc). L’objectif principal de cette rencontre, selon les initiateurs, est de  rassembler les acteurs non-étatiques dans leur diversité et créer une plate-forme permanente d’échanges entre les experts. Cela  en vue de créer une synergie et un cadre de partage des bonnes pratiques écologiques, tout en recensant  les difficultés d’accès des collectivités aux financements climatiques, afin de créer une émulation au sein de toutes les couches sociales, surtout des collectivités et dans le but de  former les acteurs clés et faciliter l’accès aux financements climatiques. Pour le président du réseau, « le vrai problème de la déforestation, des changements climatiques n’est pas l’absence de solution, mais la capacité à informer rapidement toutes les parties prenantes des solutions et alternatives que nous avons et à leur donner des outils pour aller à l’encontre des pratiques qui nuisent au développement de l’Afrique » a déclaré Yao Marcel. La dynamique dictant l’action, pour cette première édition des Journées africaines des Forêts, de l’Agroécologie, de l’eau, de l’énergie et du Changement Climatique (JFAC 2018), le Refacc s’est proposé d’apporter sa modeste contribution à travers un cadre global d’échange, une plate forme de démonstration et de partage de bonnes pratiques.

Dans le cadre des échanges d’expériences, d’accompagnement technique et de formation, les experts ont apporté leurs connaissances aux différents acteurs territoriaux. Cette rencontre été  l’occasion de mobiliser la jeunesse, les associations et les coopératives agricoles autour des idéaux du changement climatique, avec un renforcement de l’encadrement et de la résilience des producteurs agricoles et des collectivités territoriales pour l’Agroécologie, l’accès à l’énergie et les économies circulaires dans nos Régions.

 Trois (3) composantes ont meublé ces journées où en plénière l’ouverture des panels   le mardi 26 juin  avec des personnalités clés de l’action climatique en Afrique et des stands avec un marché de bonnes pratiques suivie d’ateliers thématiques en vue de  former, informer, prendre les avis, les contraintes et les difficultés des acteurs de l’énergie, l’agroécologie et les ressources naturelles. Ensuite les différents acteurs ont été formés sur le montage des projets verts, l’accès aux financements climatiques et la construction des villes durables. Cet évènement qui rassemblé plus de 3 000 participants  des  pays de l’Afrique de l’Ouest et du monde entier a été animé par des experts venus de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, de la Guinée, du Burkina Faso et d’Europe.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook