Situation socio-politique ivoirienne/Les regrets de Tiken Jah

Tiken Jah  vient de briser le silence, sur le site afriqueshowbiz.com, l’artiste  donne son avis sur l’actualité politique en Côte d’Ivoire, précisément les élections de 2020 et le positionnement des partis politiques. Voici quelques phrases sorties de ses réflexions qu’il a développées.

 «Notre société civile ne fait pas son travail. Aussi nos chefs coutumiers et religieux doivent mériter leurs salaires et sortant de leur palais pour dire à nos dirigeants qu’il n’est pas possible que le pays retombe dans la crise».

«Le RHDP est un complot contre les Ivoiriens. On a l’impression que le groupe s’est construit pour partager le gâteau depuis son arrivée au pouvoir. Des ministres sont incompétents mais ils ne sont pas enlevés car c’est le président Ouattara ou Bédié qui les ont nommés. Si on continue comme cela, nous n’avancerons pas».

«Je suis déçu par la gouvernance de Ouattara, non seulement parce que la corruption a pris le dessus, mais également parce qu’on a gardé Henri Konan Bédié dans nos pattes.

 “Le bilan du président Ouattara est celui de Bédié. Ils se sont remplis les poches, Ont développé leurs régions et ont mis des gens à des places qu’ils ne méritent pas. Si la paix doit être garantie par une association de malfaiteurs et de voleurs, c’est une paix éphémère».

 «Je ne peux pas demander la libération de Gbagbo, car je ne l’ai jamais rencontré, je ne connais pas  l’homme et je ne vois pas en lui un panafricaniste».

 Tiken Jah Fakoly conclut que sa grande déception est l’absence de la société civile ivoirienne absente dans le débat politique contrairement à des pays tels le Mali et la Guinée ou cette société civile est quand même fortement présente.

Source : afriqueshowbiz.com  avec afriquematin.net

Facebook