Séminaire Bilan Annuel 2021/ La Direction Générale des impôts enregistre un écart positif de plus de 100 milliards de Fcfa

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

La direction générale des Impôts a organisé son séminaire bilan annuel 2021, ses objectifs et perspectives pour l’année 2022, ce jeudi 27 janvier dans les locaux d’un établissement hôtelier à Port-Bouët. A cette occasion, Abou Sié Ouattara, directeur général des Impôts (DGI) a invité les agents à redoubler d’efforts et se donner les moyens en vue d’atteindre les perspectives de 2022.

Pour M. Ouattara Sie Abou, le bilan de l’année 2021 de la direction générale des impôts est largement positif. « Le recouvrement de la Dgi au titre de l’année 2021 se chiffrent à 2.819, 8 milliards pour un objectif fixé à 2.701, 1 milliards, découlant un écart positif de 118,7 milliards, soit un taux de réalisation de 104,4%, en comparaison avec les recettes de 2020 qui s’élevaient à 2.358, 7 milliards avec une réalisation en hausse de 461,1 milliards, soit une progression de 19, 5% », a-t-il indiqué. Et d’ajouter « Ces bons résultats découlent de l’amélioration du cadre macroéconomique et de la mise en œuvre des mesures de politique fiscale et d’autre part de l’application des mesures d’administration de l’impôt ainsi que du renforcement de l’encadrement du personnel et des services.

Poursuivant, le Directeur général des Impôts a fait savoir que la recette fiscale fixée au titre de l’année 2022 est de 3.107 milliards de Fcfa. C’est pourquoi, il a encouragé les agents à persévérer dans l’effort en vue d’atteindre cet objectif ambitieux fixé à 3.107 milliards, et qui sont en hausse de 287, 7 milliards de Fcfa par rapport aux réalisations de la recette annuelle de 2021, soit un taux de progression de plus de 10,2%. « J’ai bon espoir et je sais que nous sommes capables de relever ce défi grâce à la qualité de nos ressources humaines et de son organisation. Aussi, grâce à la digitalisation de plusieurs de ses procédures et à la mise en œuvre de nouveaux outils modernes de gestion … », a-t-il soutenu.

A l’ouvert des travaux de ce séminaire, le représentant du Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Adama Sall a, pour sa part, encouragé les acteurs de l’administration fiscale, à poursuivre les réformes de la fiscalité et les chantiers de la digitalisation, notamment le Sigici, la plateforme e-impôt, Dgi-Mobile, e-cadastre qui, selon lui vont contribuer à relever le niveau de mobilisation des ressources publiques.

S’adressant particulièrement au directeur général des Impôts, Adama Sall l’a invité à prévenir les actes contraires à l’éthique qui ont conduits à mener des missions d’audit et d’inspections.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.