Changement Climatique/La phase de démarrage du Programme Intégré de Développement et d’Adaptation prend forme

Par Sérikpa Djeckou De Sylva/afriquematin.net

 Le Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (PIDACC/BN-Côte d’Ivoire), va bientôt connaitre une véritable stratégie de communication, développer par des experts. Ce qui entrainera un engouement vis à vis des populations bénéficiaires de ces projets.

 Les populations des régions du Belier, Gbèkè, N’zi, Moronou, Iffou, dans le centre de la Côte d’Ivoire et celle de la Bagoué, Kabadougou et Folon dans le Nord, vont bientôt connaitre un développement réel. Et pour cause, la mise en œuvre du Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (PIDACC/BN-Côte d’Ivoire).

Sous la tutelle technique du Ministère des Eaux et Forêts, ce vaste projet est financé par plusieurs partenaires techniques et financiers. Il s’agit du Fonds Stratégique pour le Climat, Fonds vert pour le Climat, Fonds Africain de Développement, Fonds Fiduciaire Union Européenne-Afrique, Fonds pour l’Environnement Mondial, ayant tous pour agence d’exécution, la Banque Africaine de développement (BAD).

D’un coup global d’environ seize (16) milliards attribués à la Côte d’Ivoire, cette composante viendra appuyer les populations des zones citées plus haut dans le cadre de leur résilience en agriculture.

Notons que le lancement du projet a eu lieu à Yamoussoukro et compte en son sein le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigeria et le Tchad. La partie hydrologiquement active du bassin couvre plus d’un (1) million de km² avec un potentiel jusque-là peu exploité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.