Santé/Le Corossol réputé pour la prévention du cancer !

L’Amazonie est l’une des régions les plus riche et variée du monde en ce qui concerne la vie végétale. Une partie de cette luxuriance possède des bienfaits thérapeutiques.

Le  Corossolier ou graviola est un arbre fruitier qui pousse en Amérique centrale et en Amérique du Sud et dont les fruits, les feuilles, mais aussi les écorces sont traditionnellement utilisés afin de traiter des problèmes de santé allant du rachitisme au diabète.

Le fruit représente une riche source de vitamines B1 et B2 ainsi que de vitamine C, il  possède également un certain nombre de minéraux sains et essentiels tels que le calcium, le zinc, le potassium, le magnésium et le phosphore.

 L’écorce, les feuilles et la tige du corossolier  sont une grande source d’antioxydant qui aide le corps à réparer les dommages infligés à ses cellules par les radicaux libres.

Compte tenu de son contenu riche et sain, il n’est pas surprenant qu’il soit consommé depuis plusieurs  années par certaines cultures sud-américaines.

La pulpe du corossol  est couramment utilisée dans les salades des régions tropicales d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale. Il est également riche en antioxydants  ainsi qu’en vitamines C et B.

Une grande partie de la recherche sur ses effets s’est concentrée sur la capacité du fruit à prévenir le cancer, il est principalement connu pour ça.

Le corossol a généralement un goût délicieux et légèrement aigre (ce qui lui vaut d’ailleurs son nom anglo-saxon : soursop), ce qui est assez difficile à cerner. Certaines variétés sont plus sucrées et comparables à un mix entre la banane, la papaye et l’ananas.

Si le fruit est donc nutritionnellement excellent, plein de fibres et d’anti oxydants en plus d’être faible en calories, il est en revanche très dur d’en trouver par chez nous.

Étant réputé pour la prévention du cancer, il n’est pas étonnant qu’il commence à susciter beaucoup d’intérêt – sous forme de complément alimentaire.

Par ailleurs, on craint que les suppléments du corossol puissent affecter les nerfs du cerveau et causer des problèmes de mobilité semblables à ceux que l’on observe dans le Parkinsonisme.

Source : envie2maigrir.com             

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook