Renforcement des capacités: les acteurs de la santé et du social s’approprient la CMU

Par OBIANG. N – Afrique Matin.Net

La présidente de AS santé en pleine concertation avec son vice-président. Une complicité gagnante.

Lancée en juillet 2019, la CMU (Couverture Maladie Universelle) connait des grincements de dents au sein de la famille des fonctionnaires et des populations, dans sa mise en oeuvre effective. C’est pour faire un état des lieux, passer en revue tout le système de fonctionnement et privilégier les échanges avec les acteurs principaux en charge de la réalisation du projet en vue de relever leurs préoccupations dans l’optique d’y apporter des solutions que le mouvement Action santé social Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (AS santé RHDP), a organisé un séminaire, le mardi 03 Décembre 2019 à l’Amphithéâtre du CRRAE-UEMOA d’Abidjan.

Devant un parterre de professionnels de la santé et du social venus renforcer leurs compétences sur la Couverture maladie universelle, la présidente de AS santé RHDP a explicitement donné les raisons de l’organisation de ce séminaire.

«Votre présence est le signe manifeste de l’importance que vous accordez à la thématique de la CMU. la réussite de la CMU nous incombe tous à plus d’un titre et au plus haut point. De l’accueil jusqu’à l’achat des médicaments en passant par la consultation, nous sommes tous concernés. Ce séminaire s’imposait tout simplement parce qu’il faut s’inscrire dans un processus d’amélioration continue et être répondant pour le bien-être de la population ivoirienne. Pour rappel, le taux de couverture de la CMU fixé par la loi est de 70%. Ainsi, les assurés payeront leur ticket modérateur qui est 30% du montant des tarifs des actes couverts par la CMU. Le bénéfice de la prise en charge est subordonné a respect du parcours de soins tel que définit par décret. Nous devons tous être des acteurs engagés. C’est le lieu de s’approprier le contenu de ce séminaire où tous les acteurs devraient avoir les capacités nécessaires pour l’atteinte des objectifs escomptés par la CMU» a indiqué Dr Ouattara Djénéba.

Instruits, entre autres, sur les objectifs, les outils et référentiels de la CMU et le système de dispensation des médicaments aux assurés, les séminaristes ont eu droit à cinq présentations à l’ouverture portant successivement sur l’Information générale sur la CMU (enrôlement et cotisation); le circuit du patient : Agents d’accueil, professionnels de santé, professionnels gestionnaires de pharmacie, Chefs d’établissements; les outils de mise en œuvre de la CMU utilisés par les professionnels; le circuit d’approvisionnement et Système de dispensation des médicaments et enfin la dispensation et le remboursement des médicaments. Ces présentations ont été consolidées par trois panels de discussion interpersonnelle et interactive avec pour thèmes suivants: «Expérience du niveau 3 de la pyramide sanitaire : cas d’un CHU», «Expérience du niveau 2 de la pyramide sanitaire : cas d’un Hôpital Général» et «Expérience du niveau 1 de la pyramide sanitaire : Cas d’une Formation sanitaire».

Au cours de cette rencontre de travail initiée par “AS santé RHDP”, en collaboration avec la CNAM, le ministère de l’Emploi et de la protection sociale et le ministère de la santé et l’hygiène publique, Bamba Karim, le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) a dit être à l’écoute des populations pour l’amélioration des services de la CMU, parce qu’elle est avant tout “un instrument pour les protéger”.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook