ads bas

Région du Boukani-Législatives 2021/ Les populations contestent le choix des candidats

ads bas

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net infos : N.D

Bien malin celui qui, à ce jour pourra se prononcer sur l’issu du scrutin législatif du 06 Mars 2021 prochain dans les quatre départements que comptent la région du Bounkani. Pour cause, que ce soit à Bouna, Doropo, Téhini ou Nassian, tous les candidats retenus par la Direction exécutive du Rhdp  vue la fronde qui s’amplifie ne feraient pas l’unanimité. Tous battent en brèche le principe selon lequel les parlementaires en exercice devraient être de faite reconduit. Mieux les uns et les autres dénoncent le deux poids deux mesures.

Pour ce qui concerne le chef lieux de région Bouna, le député sortant, par ailleurs Président des jeunes du Rhdp, Da Sansan s’est vu rétrogradé et du coup jouera les seconds rôles en tant que suppléant de  Nialé Kaba .Cette dernière, en compétition avec son ancien suppléant Moctar Kangouté, ainsi que Hien Philippe, l’actuel Président du conseil régional et de l’inamovible Maire de Bouna, Bouraima Ouattara, s’est vu, après plusieurs tractations,  retenue pour porter les couleurs de son parti  en tant que titulaire d’un des deux postes en jeu. Elle était Une chose est certaine avec ses trois personnalités les relations s’apparentent à « je t’aime, moi non plus » pour ne pas dire que le torchon brûle entre eux.

Quel choix les populations du Boukani opteront-elles pour ces joutes électorales.

Du coup des candidatures indépendantes et non des moindres ont vu le jour. Ouattara  Zawari Abdoul Karim à Bouna, et Kambiré Célestin son colistier, actuel suppléant du député sortant Camara Loukimane.

 L’autre titulaire pour le second poste de député, n’est autre que le très controversé Président du conseil régional, Hien  Philippe. Personne ne l’attendait à ces échéances législatives. De sources concordantes, il lui est reproché sa trop grande suffisance et ses rapports tendus avec plusieurs cadres et têtes couronnées de Bouna.

Pour l’heure, les supputations vont bon train et la région du Boukani vit au rythme des élections législatives. Une histoire aussi cocasse qui ne pourra s’expliquer que dans les urnes au soir du 06 Mars 2021.

Les commentaires sont fermés.