ads bas

Séminaire-bilan/La DGI réalise un reccord

ads bas

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

La direction générale des impôts a procédé, le vendredi dernier à la synthèse de l’analyse de ses résultats au titre du troisième trimestre 2022 et les perspectives du deuxième trimestre 2022. C’était le vendredi dernier dans un établissement hôtelier à Port-Bouët.

Pour un objectif de 701,1 milliards la Direction générale des Impôts (Dgi) a mobilisé 722,8 milliards Francs Cfa de recettes brutes au 1er trimestre 2022. Selon la directrice générale adjointe de la Direction générale des Impôts (Dgi), Maferima Bamba M’Bahia, l’institution financière a mobilisé 722,8 milliards Francs Cfa de recettes brutes au 1er trimestre 2022, pour un objectif de 701,1 milliards, soit un écart positif de 21,7 milliards.

Les agents de l’appareil fiscal ont été félicités par le directeur du cabinet Adama Sall représentant le ministre du budget et du Portefeuille de l’Etat.

Au regard donc de ces indicateurs, Maferima Bamba M’Bahia a, au nom du directeur général des Impôts, Ouattara Sié Abou, adressé ses félicitations « pour le travail accompli ». Les invitant à persévérer « dans l’effort afin de satisfaire à l’immense responsabilité qui est la nôtre dans le cadre de la mobilisation des recettes de l’Etat et des attentes – de toute la nation… »,

Malgré cette embellie, Maférima-Bamba M’Bahia fera savoir que les projections de recettes brute attendues pour le deuxième trimestre de l’année 2022 ont été révisées à la hausse et connaissent une progression de 22% qui s’établissent –à 979,8 milliards de Fca pour certaines raisons évoquées par le directeur de la Planification des études et des statistiques fiscales.

Situant sur les réalisations globales du premier trimestre de l’année 2022, la directrice générale adjointe a rappelé que les objectifs de recette assignés à la direction générale des impôts, au titre de ce premier trimestre de l’année s’établissent à 701, 1 milliards de Fcfa ?

Selon elle, les recettes brutes enregistrées par la direction générale des        Impôts s’élèvent à 722, 8 Milliards de FcFA. « Cet objectif de recette est à notre portée et doit être pour nous tous, un motif supplémentaire d’améliorer nos performances », lance-t-elle le défi.

Le directeur de Cabinet du ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Adama Sall, a quant à lui, adressé les encouragements du ministre Moussa Sanogo « à poursuivre les efforts avec la même détermination pour les échéances futures ».

A en croire, le représentant du ministre, de nombreux défis restent à relever afin de permettre à l’Etat de bien mener les ambitieux programmes de développement contenus dans le Plan national de développement 2021-2025.

Et conscient que la tâche reste difficile dans un contexte marqué par des chocs exogènes lié à la pandémie de la Covid-19 et de la crise Russo-Ukrainienne, il a invité les agents à œuvrer à la réalisation effective de ces objectifs de recettes « qui sera possible grâce à la mobilisation permanente de l’ensemble du personnel et aussi en accordant une grande place à la digitalisation des procédures et des tâches »., a-t-il appelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.