Pdci-Rda-San-Pédro/Les envoyés du président Bédié lancent des messages forts aux militants

Par Keren Bossouma/afriquematin.net avec sercom

 Placée sous le contrôle du comité politique et du premier responsable chargé des élus, Jean Marc Yacé, un atelier a été organisé à la permanence du Pdci-Rda à l’attention des élus et cadres dudit parti le samedi 23 avril dernier à la permanence.  

Pour cet atelier qui avait pour thème « L’importance de l’état-civil dans l’inscription sur la liste électorale » a été l’occasion pour les envoyés du président Bédié, d’instruire les députés et les élus locaux de la région sur la maîtrise du processus électoral.

La Vice-présidente du Pdci-Rda et Coordinateur Général du Comité Politique en charge des sept (7) régions des zones du Centre-ouest et du Sud-Ouest, Léopoldine Tiézan Coffie, a fait l’état des lieux sur le phénomène de l’apatridie.

« Dans le cadre de la mission politique que le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié nous a confiée, mon équipe et moi avons, après avoir analysé la situation électorale du Pdci-Rda, constaté que notre parti est sociologiquement majoritaire, nos meetings drainent du monde, cependant dans les urnes, nous n’avons pas la majorité. Car, nos militants n’ont pas de carte d’électeur ou de carte nationale d’identité. Raison pour laquelle, nous avons initié cette formation pour pouvoir sensibiliser nos élus afin que ces derniers puissent aider nos militants à avoir leur carte nationale d’identité, car nous devons transformer notre majorité sociologique à une majorité écrasante sur la liste électorale », a révélé l’émissaire du président Henri Konan Bédié.

Indiquant que cet atelier est le deuxième du genre depuis sa nomination, il a affirmé qu’il faut amener les militants et sympathisants du parti à faire leur pièce. « Il faut encourager nos militants dans nos sections, nos comités de base, nos structures spécialisées ainsi que nos sympathisants à se faire établir leur pièce administrative pour se faire inscrire sur la liste électorale et voter en faveur de notre parti politique à toutes les élections. Car le changement passe dans les urnes », a-t-il insisté.

Jean-Marc Yacé a également engagé les premiers responsables du Pdci-Rda de San-Pédro à aller à la conquête de nouveaux militants.« Les sympathisants sont la plus grande proie à aller capter. Il faut aller vers eux, les sensibiliser pour les faire comprendre que le Pdci-Rda est le meilleur parti politique en Côte d’Ivoire », dira-t-il.

Les élus ont a salué la tenue de cet atelier qui leur a permis d’être mieux outillés pour affronter les prochaines « batailles » électorales

Dans cette même dynamique, la Vice-présidente du Pdci-Rda et  Coordinateur Général du Comité Politique en charge des sept (7) régions des zones du Centre-ouest et du Sud-Ouest, Léopoldine Tiézan Coffie,a fait l’état des lieux sur le phénomène de l’apatridie. Elle a relevé que le constat est inquiétant, car a-t-elle affirmé « nos parents n’ont pas de pièce d’identité. Beaucoup d’Ivoiriens sont apatrides dans leur pays. »

C’est pourquoi, a-t-elle engagé le personnel politique à s’approprier la loi N° 218-863, instituant une procédure spéciale de déclaration de naissance et d’établissement de pièce d’identité.« Cette loi est méconnue par nos parents. Il faut la traduire dans toutes les langues pour que les Ivoiriens s’imprègnent de cela pour aller faire leur pièce. Et c’est le travail des élus, des secrétaires généraux de section, des structures spécialisées du parti, des enseignants. Il faut aller à l’assaut des villages, des campements, des hameaux, pour aider nos parents à faire leur pièce d’identité », a-t-elle lancé.

En retour,le  président du conseil régional et vice-président du Pdci-Rda Beugré Donatien, a rassuré les émissaires du parti Henri Konan Bédié sur la vitalité du parti dans la cité balnéaire. « Le parti démocratique de Côte d’Ivoire contre vents et marées tient debout sous la houlette de son président Henri Konan Bédié

Le premier responsable chargé des élus du Pdci-Rda, Jean Marc Yacé a salué et félicité les tenants du parti dans la région pour leur persévérance.

Saluant la tenue de cette séance de formation qui selon lui renforcera le parti dans sa localité, il soulignera que « le Pdci-Rda qui a 76 ans ne cesse de démontrer son implantation et sa vitalité en Côte d’Ivoire et en particulier dans la région de San-Pédro », a-t-il rappelé.

Afin de permettre à cette délégation de travailler dans de bonnes conditions, il a offert à la délégation Pdci-Rda de San-Pédro, 250 chaises VIP, un split et deux grandes armoires climatiseurs.

Faut-il rappeler qu’une conférence inaugurale a été dite par Maître Koua Blé, avocate et expert en science juridique, qui a expliqué dans les détails l’importance de l’État civil dans le processus électoral.