Abobo/Une voleuse de perruques de luxe arrêtée

Les policiers du commissariat du 34ème arrondissement d’Abobo viennent de mettre fin aux activités peu orthodoxe d’une fieffée voleuse de perruques.

Par Nadège Kondo/afriquematin.net avec  sercom police secours

Les policiers du commissariat du 34ème arrondissement d’Abobo viennent de mettre fin aux activités peu orthodoxe d’une fieffée voleuse .

Yapi Yasmine Rofia, âgée de 23 ans, a été interpellée, ce mardi 23 mars 2021, par la police du 34ème arrondissement pour des faits de vol.

Selon notre source, la jeune femme commande des perruques en ligne. Elle fixe un rendez-vous sur un lieu qu’elle seule connait les couloirs. Au moment de la vérification de la marchandise, elle utilise des techniques de ruse pour distraire son livreur avant de disparaître dans la nature.  A-t-elle des pouvoir magiques ? en tout cas, seule la fieffée voleuse peut répondre à cette question. Mais, comme le dit un adage prosaïque « Toujours pour le voleur, un jour pour le propriétaire ».

Les faits se déroulent dans la commune d’Abobo, plus précisément quartier Belleville. Ce mardi 23 mars 2021, aux environs de 11 heures, une commerçante de perruques s’est rendue au commissariat du 34ème arrondissement d’Abobo pour déposer une plainte contre Yapi Yasmine Rofia. A en croire, la victime, l’escamoteuse a commandé en ligne une perruque d’une valeur de 90.000 Fcfa. Cette dernière vêtue d’une longue robe et d’un grand-voile, l’a distrait en remplaçant la marchandise par des mèches usées avant de  disparaître dans un bâtiment à trois étages. Après avoir enregistré la plainte, les agents de sécurité se sont empressés pour diligenter une enquête. Quelques minutes plus tard, l’arnaqueuse a été cueillie dans leur filet.

L’ aveux de Yasmine

Toute suite, elle passe à un interrogatoire. Elle nie les faits. La police ne se laisse convaincre par cette dernière et décide de faire une perquisition à son domicile. Pot aux roses découvert, des perruques ont été retrouvées dans les toilettes et des chambres. N’ayant plus d’argument pour se défendre, elle avoue avoir grugé plusieurs commerçants de vente en ligne.

Yapi Yasmine a été placée en garde à vue, puis sous mandat de dépôt au parquet pour répondre des faits répréhensibles qui lui sont reprochés.

Notons qu’une autre victime résidant dans la commune de Cocody-Angré a déposé une plainte contre cette dernière dans le même commissariat.  Elle évalue la valeur de ses perruques escamotées à 1.200.000 Fcfa.

Les commentaires sont fermés.