Présidentielles 2020 en Cote d’Ivoire/ les journalistes formés pour des élections apaisées.

Par Christ Zorro/ Afriquematin.net

« La responsabilité du journaliste et du correspondant régional de presse face au défi des élections apaisées en Côte d’Ivoire ». C’est le thème du séminaire de formation organisé par le Fond de Soutien et de Développement de la Presse (FSDP),  en collaboration avec le Groupement des Editeurs de Presse de Côte d’Ivoire (GEPCI) à l’endroit de plus de  deux-cent-trente (230) journalistes et correspondants régionaux réunis à Grand Bassam et à Yamoussoukro, les 11 et 12 octobre 2020.

                                 une vue des journalistes présents à Grand-Bassam.

« …s’inscrire dans une objectivité professionnelle afin d’accorder  le même traitement aux différents candidats et à leurs programmes …» a recommandé en substance  Sidi Tiémoko Touré,  ministre ivoirien  de la communication et des Média,  à l’endroit des bénéficiaires dudit séminaire. Pour celui dont le ministère tient un rôle prépondérant, via les organes d’information sous sa tutelle,  dans la couverture médiatique de l’élection présidentielle d’octobre 2020, il était opportun d’appuyer toutes  initiatives visant à mettre aux devants des journalistes et correspondants régionaux, la responsabilité qui est la leur dans le maintien d’un climat social apaisé tout le long de la tenue de l’élection présidentielle ivoirienne

Poursuivant sur cette dynamique, Ousmane Sy Savané, président du GEPCI et Samba Koné, Président de l’autorité nationale de la Presse (‘ANP), sont revenus sur le rôle des bénéficiaires dudit séminaire tout le long du processus électoral   et les engagements qu’ils ont pris pour la préservation de la paix sociale malgré les  cristallisations  des passions qu’entraine inévitablement un tel scrutin électorale.

Ce séminaire de formation, dispensé en trois modules, s’est déroulé du dimanche 11octobre pour s’achever le lundi 12 octobre 2020. Ce sont : le module 1 (vulgarisation de la charte du GEPCI pour des élections apaisées en 2020) dispensés par Eugène Tadet, Abdoulaye Villard Sanogo et  Ousmane Sy Savané du GEPCI, le module 2 (l’Ethique, la déontologie et la gestion éditoriale en période électorale) dispensé par Samba Koné et alfred Dan Moussa  et enfin le module 3 (la maitrise des différents genres journalistiques fréquemment utilisés en période électorale) dispensé par Agnes Kraidy et zio Moussa.

Faut-il rappeler que ce séminaire de renforcement des capacités des journalistes et corrrespondants régionaux de presse en Côte d’ Ivoire s’inscrit dans la droite ligne des missions assignées au  FSDP. Ce sont entre autres, le financement de la formation, les études et le conseil, la diffusion, le développement de la presse et du média et les projets d’intérêts collectif.

 

 

Facebook