Obsèques de Bedié Koffi Marcellin/ Le ministre Allah-Kouadio Rémi et le grand centre réussissent le pari de la mobilisation

Daoukro, terre natale du président Henri konan Bédié, est depuis l’ouverture officielle des obsèques de Nanan Bédié Koffi Marcellin, la terre hospitalière de toute la Côte d’Ivoire rassemblée dans toutes ses spécificités.

Depuis le vendredi 27 mai, en effet, les populations des différentes régions du pays se succèdent sur la place publique affrétée à Pépressou, pour apporter leur compassion et soutien au président Henri Konan Bédié qui a perdu son frère aîné ainsi qu’a toute la famille éplorée.

La région de l’iffou à laquelle est originaire la famille endeuillée, a ouvert, bien évidemment, la cérémonie de présentation officielle des condoléances. Les cadres, chefs coutumiers et populations de la localité se sont tous, dans un élan de solidarité, mobilisées pour marquer leur solidarité à la famille Bédié et prendre leur part de deuil. Le jour suivant, c’est-à-dire le samedi dernier, ce fut le tour du grand centre de lui emboîter le pas. Et la très forte mobilisation des populations du grand centre qu’il a été donné de constater témoigne de leur attachement sans faille à la personne du président Henri Konan Bédié. De mémoire de sachant, une telle mobilisation du grand centre à un évènement de cette nature se compte au bout des doigts. Les garants des us et coutumes son venus de toutes les contrées du grand centre.

Aux côtés des élus et cadres, ils ont tenu à faire chorus autour du président Bédié et sa famille et leur passer le message qu’ils se sont pas seuls dans l’épreuve difficile qu’ils traversent. Après le 19 octobre 2019 et le 12 septembre 2020, à la place Jean Paul II de Yamoussoukro, deux dates historiques qui se sont inscrites en lettre d’or dans l’histoire du PDCI-RDA, le 28 mai à Daoukro, plus précisément à Pépressou, est une autre date qui s’ajoute au palmarès de l’association des élus et cadres du grand centre PDCI-RDA. Cheville ouvrière de ces rendez-vous mémorables, l’AEC-PDCI vient encore, une fois, de faire montre de son rôle stratégique autour du président Henri Konan Bédié. Elle s’impose comme une ceinture de sécurité autour du président Henri Konan Bédié et du PDCI-RDA. Avec une gestion intelligente et efficace des challenges ou grands évènements, l’AEC-PDCI prouve sa capacité de mobilisation chaque fois que de besoin.

Et le grand monde qui a déferlé sur Pépressou, samedi dernier, est le signe de l’affection que portent les populations du grand centre dans leur écrasante majorité au président Henri Konan Bédié. L’AEC-PDCI sème la bonne graine de mobilisation sur le terrain. C’est le lieu bien évidement de saluer l’action remarquable de son président, le ministre Allah-Kouadio Rémi qui, ces derniers temps, a multiplié les rencontres au domicile du doyen Kouamé Krah que l’on salue également, pour que le passage du grand centre soit des plus mémorables.  En plus de ces deux personnalités qui ont pris le lead, il faut saluer tous les élus et cadres qui, chaque fois, acceptent de mutualiser leurs énergies pour renforcer la dynamique de l’association.

L’esprit d’équipe fait ses preuves de réussite. Il faut souhaiter que le même élan de solidarité prévale pour longtemps. Les enjeux futurs sont de taille. Aussi, il importe que le travail de terrain mené avec méthode et intelligence qui a toujours donné des résultats probants se poursuive.

Source : nouveau réveil

Le titre est de la rédaction       

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.