Nouveau remaniement/ Kobenan Adjoumani : les mérites reconnus d’un travailleur acharné

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net

Homme politique ivoirien de premier plan reconnu pour son loyalisme et sa combativité, le Ministre Kobenan Adjoumani, aujourd’hui membre fondateur du RHDP unifié, a dû faire face à de nombreuses adversités et rumeurs faisant état d’un malaise entre lui et le Président de la République, suite à l’une de ses interventions interprétée au gré des intérêts politiques et des luttes de positionnement.

Il nous était constamment revenu que le Président de la république, très en colère avec son ministre, ne partageait plus rien avec lui. Son poste était même mis à prix. Mais voilà que le dernier remaniement ministériel opéré par le Président ivoirien vient sèchement apporter un démenti formel à cette campagne de diffamation. Le Ministre Kobenan Adjoumani a été reconduit et élevé à un portefeuille plus grand comparable à un Ministère d’Etat.

Est-il possible pour un Chef d’Etat d’étendre les pouvoirs d’une personne qui ne mérite pas confiance ? Peut-on parer de bijoux et de présents une épouse qu’on n’aime plus?

Le Président ivoirien Alassane Ouattara qui vient de faire du Ministre Kobanan Adjoumani, le nouveau ministre de l’agriculture, premier secteur économique du pays, donne la preuve de son attachement indéfectible et sans faille au fils du Gontougo.

S’il n’est pas ce type qui trahit et se détourne de ses convictions, pour l’avoir démontré à plusieurs reprises au PDCI à l’égard du Président Bédié, l’initiateur de « Sur les traces d’Houphouët-Boigny » est un politique important du dispositif du RHDP. Travailleur acharné, le Ministre Kobeanan Adjoumani n’a pas été nommé par complaisance.  Il est celui qui a donné une identité structurelle au ministère de la production animale et des ressources halieutiques où il a réussi à mettre fin aux différentes pénuries animales qui ont frappé le pays des années avant. Aujourd’hui, à travers le travail abattu, la Côte d’Ivoire peut se prétendre sécurisée en matière de production animale et halieutiques. Sa nomination à la tête du poumon économique du pays n’est donc pas chose fortuite. Il a désormais la charge d’apporter une stabilité à ce département secoué par des crises perpétuelles. Les problèmes de la filière Hévéa, des plantations en pleines forêts classées, la crise du cacao et la fuite des productions vers les Etats limitrophes, le travail des enfants dans les plantations de Cacao et la chute des productions, l’autosuffisance alimentaire en matière de vivriers etc. sont autant de questions qui tiennent à cœur le Président ivoirien et sur lesquelles le Ministre est appelé certainement à trouver des solutions. Le nouveau gouvernement met donc au grand jour la grande confiance du Président de la République au ministre Adjoumani.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook