Mutualité/ Le siège de la Mugefci porte désormais le nom de Adiko Niamkey

Par Nadège Kondo, Afriquematin.net

Une cérémonie de reconnaissance et de mérite a réuni un parterre de personnalités dont les proches de Hyacinthe Adiko Niamkey.

Joyau architectural, baptisé du nom de Hyacinthe Adiko Niamkey, président du conseil d’administration de la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’état de Côte d’Ivoire (Mugef-ci) en 2007, décédé le 04 septembre 2010 est le fruit de ce personnage qui s’est illustré comme un modèle de combativité et de réussite pour la Mugef-ci. La cérémonie de baptême s’est tenue, ce lundi 28 juin 2021, au siège de la Mugef-ci sis au Plateau.

Adiko Niamkey Hyacinthe

Cet évènement qui traduit publiquement les sentiments de reconnaissance et d’admiration des agents de la Mugef-ci matérialise en acte, le 27 juin, les résolutions de son assemblée générale du 22 décembre 2020 autorisant le baptême du siège de la mutuelle du nom de Hyacinthe Adiko Niamkey.

Selon le Président du Conseil d’administration actuel de la Mugefci, Mesmin Komoé, le nom de l’illustre disparu, Adiko Niamkey, doit être immortalisé pour avoir eu le mérite de doter la Mugefci d’un immeuble de 7 étages, qui lui sert de siège en ce moment.

« S’il y a un nom que la Mutuelle ne doit pas oublier, c’est celui de Feu Hyacinthe Adiko Niamkey. Président de conseil d’Administration de la Mugefci en 2007, c’est qui œuvra à l’acquisition de l’immeuble de 7 étage en plein cœur du Plateau pour en faire le siège. Adiko Niamkey rêvait une grande Mugefci. Il fait partie des personnes de convictions et d’actions. Cette force l’a guidé, dans une année 89 austère, voir hostile, offrir à notre mutuelle un immeuble digne de sa grandeur.  A travers cette action, il a conjugué à perfection les valeurs cardinales de solidarité, de responsabilité et d’engagement volontaire. Adiko Niamkey est le lieu d’expression du privilège d’être ensemble », a fait savoir le Pca.

Au nom du ministre de l’Emploi et de la protection sociale, l’inspecteur général Ébenezer Aké Agoh a salué l’initiative de la Mugefci d’inscrire le nom de cette figure emblématique dans l’éternité.  Poursuivant, il a fait savoir que la présence du ministère de tutelle à ladite cérémonie est la volonté d’apporter son soutien à la reconnaissance des actions de  Adiko Niamkey Hyacinthe.

Adiko Roland a, pour sa part au nom de la famille de l’illustre disparu, traduit sa gratitude au conseil d’administration de la Mugefci, pour sa reconnaissance qui « installe Adiko Niamkey Hyacinthe à jamais dans les mémoires ». « La mutuelle nous montre que la vie se prolonge au-delà de la pierre tombale et que les grands hommes et les grandes dames que vous êtes, savez immortaliser par des actes mémorables des actions de celles et ceux qui ont su marquer leur présence à l’autre. Papa est dans nos cœurs aujourd’hui, vous l’arborez au fronton d’un immeuble pour lui dire publiquement les sentiments que vous lui porter. Dans la pierre vous gravez son nom. Dans les pages de l’histoire de notre pays vous inscrivez son nom. Dans la mémoire des membres de votre mutuelle vous entretenez son souvenir…. », a-t-il ajouté en substance.

Immeuble R+4 pour mieux accroître la capacité d’accueil de la Mugefci.

Au-delà de la reconnaissance à ce pionnier, la mutuelle a également célébré la qualité des infrastructures et des hommes. Cela se matérialise par l’inauguration d’un immeuble neuf de quatre niveaux et la distinction de dix-huit (18) agents de la Mugefci pour leur effort remarquable.

Les commentaires sont fermés.