Musique/Jim Kamson atterrit avec une nouvelle inspiration

L’auteur de Bêrê-bêrê (Lion Is Back)Ni Sigui Kamien – Lion is Back II (African Reggae)Lion is back Kamagaté Issouf, alias Jim Kamson, a commencé sa carrière professionnelle en 1989. Ayant construit sa musique autour d’une fusion de rythmes et de sons dominés par le « Yagba » ivoirien mélangé au calypsojamaïcain, Jim Kamson chante principalement sur les thèmes de la guerre, la souffrance, la paix et l’amour. Treize (13) ans que le reggae-Maker n’avait pas sorti d’album. Il vient de sortir un nouvel opus  qu’il a présenté récemment « The Revolution Time ».

Jim Kamson, pourquoi avoir passé treize (13) ans avant un retour avec un nouvel album ?

Les choses n’ont pas été du tout facile pour moi, il faut le dire. L’Ivoirien que je suis, même si je voyageais beaucoup, j’ai été beaucoup éprouvé par la crise que nous savons. Et le fait que je sorte mon album aujourd’hui après tout cela, c’est la volonté de Dieu. J’ai donc besoin de soutien et de critiques pour avancer. Je prie donc Dieu afin qu’il m:accorde le succès.

Tu viens de signer ton retour sur la scène musicale avec « The Revolution Time ».Pourquoi ce titre ?

C’est un album où je fais revenir le peuple noir à la raison. Ce temps de la révolution chanté par de nombreux artistes, est pour moi le fait de faire comprendre à mes frères et sœurs que la guerre ne règle rien. C’est un album de raison qui fait prendre conscience à tous dans les moments d’incertitude. Si tu es en discorde avec ta femme, tu as des griefs contre ton frère ou autres, tu reviendras à la raison en écoutant mon œuvre. Il est aussi et surtout adressé aux politiciens afin qu’ils reviennent à la raison. D’où « The Révolution Time ».

Quel est la particularité de cet album ?

J’ai avant tout, beaucoup travaillé sur cette œuvre en écoutant la musique de certains aînés comme  Alpha Blondy, feu Lucky Dube, Peter Tosh, Berning Spear… Lorsque vous écouterez cet album, vous retrouverez tout cela à travers cette nouvelle œuvre. Le boulot a certes été fait, mais je suis ouvert aux critiques.

Y’avait-il un problème particulier pour que tu mettes tout ce temps avant de sortir cet album ?

Il y a eu trop de problèmes en général, et même des problèmes personnels. Mais grâce à Dieu, ça va mieux.

Des collaborations sur « The Revolution Time » et les thèmes abordés ?

C’est un album entièrement fait par Jim Kamson. Et je l’ai coproduit avec Savané Kalilou. Car il y a eu un moment, où je ne pouvais continuer seul cette production car c’était vraiment difficile à mon niveau. Concernant les thèmes abordés, je chante l’amour, la paix et Dieu.

Qu’est ce qui est prévu côté communication pour cet album ?

On démarre la promotion avec cette présentation au Parker Place, et après, on attaque le reste à partir de la semaine prochaine. Mais déjà avec la petite promo entamée, je reçois déjà des sollicitations pour la Belgique, les USA et sur Paris où un concert se prépare. Mais tout cela est pour l’étape projet.

Jim Kamson retrouve ses fans après treize (13) ans d’absence. Quel message peut-il leur adresser  pour se dédouaner ?

Mon message va à l’endroit des Ivoiriens pour l’entente et la paix dans ce pays. Car nous avons tous perdu quelque chose dans cette guerre que nous avons traversée. J’ai moi-même été accusé d’avoir été un Commissaire dans cette guerre, ce qui est absolument faux. Je n’en ai même pas la formation ni les compétences. Le français que je vous parle, je l’ai appris dans les rues d’Abidjan ; pareil pour mon anglais que j’ai appris dans les rues de New-York.

Je dis donc au peuple que leur fils et frère Jim Kamson est de retour. Et qu’il comprenne que la guerre n’est pas bonne car nous sommes tous des frères et sœurs. C’est donc la traduction du message véhiculé dans « The Revolution Time ». Mon album évoque aussi l’actualité récente -. Les armes ne servent à rien.

Source : abidjanshow.com avec afriquematin.net

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook