ads bas

Mannequinat- Défilé de Mode/Les albinos, nouvelles coqueluches

ads bas

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net avec J.A

Dans le jargon de la mode, les albinos restent souvent cantonnés à la catégorie des profils « atypiques ». Mais, depuis le début des années 2010, ils semblent commencer à s’en émanciper. Ils arpentent désormais les podiums sans que leur singulière pigmentation, caractérisée par un déficit de mélanine, ne tienne du spectaculaire. Nombreux sont ceux qui jouissent aujourd’hui d’une renommée internationale. Le continent africain n’est pas en reste. Et c’est notamment vers l’Afrique du Sud qu’il faut se tourner pour mesurer la percée des albinos.  Selon J.A, en France, nombreux sont les albinos qui multiplient les contrats. La plupart sont représentés par des agences   spécialisées dans les « profils hors normes et atypiques ». Mais sur le continent, la réalité de l’albinisme est bien loin de l’univers du strass et des paillettes. En Afrique de l’Est, notamment, les albinos sont la cible des pires abus. Accusés de sorcellerie, ils sont encore aujourd’hui rejetés, persécutés ou victimes de meurtres rituels. Pour ces célébrités à la beauté livide, le mannequinat est devenu un tremplin pour dénoncer la stigmatisation de leurs semblables.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.