ads bas

Mamadou Koulibaly sur les traces de Manuel Valls…?

ads bas

Par Olivier Gbadié. – Afrique Matin.Net 

Les récentes élections locales couplées nous ont permis de constater avec surprise l’élection comme Maire d’une petite ville, d’un ancien collaborateur de Laurent GBAGBO. Mamadou koulibaly, puisqu’il s’agit de lui, a été élu Maire D’Azaguié, sa ville natale.

Doit-on sen féliciter ou en rire ? Sachant qu’il était l’un des collaborateurs les plus écoutés du Président Gbagbo. Laquelle considération qui lui a valu d’être nommé comme ministre de l’économie et des finances sous l’intermède de la junte militaire de Robert Guei.

Poste qu’il gardera après l’avènement du FPI au pouvoir en 2000, jusqu’à ce qu’il soit élu président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire en 2001. Poste qui fera ainsi de lui la deuxième personnalité du pays pressentit pour succéder au Président Gbagbo. Mais quelques années plutard, après la chute brutale de GBAGBO nous avons assisté avec émoi à la chute politique quasi-vertigineuse de l’homme. A telle enseigne qu’il se fait battre aux élections présidentielles de 2015 et aux législatives de la même année à Azaguié, sous la bannière de LIDER, le parti politique qu’il s’est créé entre-temps, après son départ du FPI. Sa chute politique s’est auréolée récemment d’un poste de Maire de la petite ville d’Azaguié. Alors, de deux choses l’une. Soit Mamadou koulibaly à décidé de prendre sa retraite politique avec ce post de Maire, soit il a décidé de se donner un temps de repos, afin de se ressourcer pour rebondir de plus belle.

Au vu de ce qui précède, nous pouvons aisément établir une similarité entre le parcours politique du nouveau Maire d’Azaguié et celui de Manuel Valls qui, du haut de son ancienne fonction de premier ministre de France, qui faisait de lui la deuxième personnalité de la métropole, se résoudra à aspirer à devenir Maire de Barcelone. Encore faut-il qu’il remporte l’élection.

Les commentaires sont fermés.